Accéder au contenu principal
Italie

Italie: le M5S propose Giuseppe Conte comme président du Conseil

Le leader du Mouvement 5 étoiles (M5S) Luigi di Maio a été reçu par le président Sergio Mattarella, au Quirinal, le 21 mai 2018. Il a annoncé qui lui ont suggéré de nommer Giuseppe Conte, un professeur de droit de 54 ans, à la présidence du Conseil.
Le leader du Mouvement 5 étoiles (M5S) Luigi di Maio a été reçu par le président Sergio Mattarella, au Quirinal, le 21 mai 2018. Il a annoncé qui lui ont suggéré de nommer Giuseppe Conte, un professeur de droit de 54 ans, à la présidence du Conseil. ANDREAS SOLARO / AFP

Le chef de file du Mouvement 5 étoiles (M5S) a annoncé ce lundi sur le blog du mouvement avoir proposé au président italien le nom de Giuseppe Conte pour diriger le gouvernement d'alliance avec la Ligue (ex-Ligue du Nord, extrême droite). Il revient maintenant à Sergio Mattarella de valider ce choix. Mais ce dernier semble prendre le temps de la réflexion.

Publicité

« Nous avons indiqué le nom de Giuseppe Conte au président de la République, a annoncé Luigi Di Maio sur le blog du Mouvement 5 étoiles. Un nom qui peut faire avancer le contrat de gouvernement. Et je suis particulièrement fier de ce choix. » En sortant du bureau du président Sergio Mattarella un peu plus tôt, le chef de file du M5S s'était pourtant bien gardé de prononcer de nom devant la presse.

Reçu après lui par le président, le patron de la Ligue Matteo Salvini, n'a pas non plus révélé le nom qu'il avait proposé à Sergio Mattarella. « Nous sommes prêts, nous avons présenté le nom, décidé l'équipe et le projet pour le pays », s'est-il contenté de déclarer.

Il revient désormais au président de la République Sergio Mattarella d'approuver ou non le nom qui lui a été proposé. Le chef de l'Etat n'a pas convoqué l'intéressé pour le nommer à la présidence du Conseil, mais a demandé à rencontrer mardi les présidents des deux chambres pour faire le point de la situation. D'après plusieurs titres de la presse italienne, il pourrait souhaiter la nomination d'une personnalité plus en vue. Et on parle maintenant d’une décision renvoyée à demain, ou même à jeudi.

Giuseppe Conte (d) avec le chef de file du M5S Luigi Di Maio, le 1er mars 2018.
Giuseppe Conte (d) avec le chef de file du M5S Luigi Di Maio, le 1er mars 2018. Filippo MONTEFORTE / AFP

Un quasi-inconnu

Car en Italie, Giuseppe Conte est un quasi-inconnu. Né dans le sud du pays et passé par des universités étrangères prestigieuses, cet avocat et professeur de droit privé de 54 ans est devenu en 2013 membre du Conseil de la justice administrative, un organe autonome de régulation des tribunaux administratifs. Son cheval de bataille : la dé-bureaucratisation.

C'est d'ailleurs dans cette optique-là que Luigi Di Maio l'avait présenté aux électeurs avant les législatives comme possible ministre de l'Administration publique en évoquant la « simplification de l'administration publique », le retour de la « méritocratie » et le nécessaire respect des institutions et de la légalité par les Italiens. Homme de gauche, mais jamais élu, Giuseppe Conte avoue être sympathisant du Mouvement 5 Etoiles depuis peu.

S'il devient devient président du Conseil, Giuseppe Conte aura fort à faire. Il devra d'abord exister alors qu'il n'a aucune expérience en politique. Il devra aussi soutenir un programme qui veut tourner le dos aux « diktats » de l'Union européenne, au risque d'isoler l'Italie.

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.