Accéder au contenu principal
France/Espagne

Migrations: le nouveau chef du gouvernement espagnol Pedro Sanchez à l'Elysée

Les passagers de l'Aquarius, affrété par MSF et SOS-Méditerranée, débarquent dimanche 17 juin à Valence, sur la côte méditerranéenne de l'Espagne.
Les passagers de l'Aquarius, affrété par MSF et SOS-Méditerranée, débarquent dimanche 17 juin à Valence, sur la côte méditerranéenne de l'Espagne. Karpov/SOS Mediterranee/Handout via Reuters

Le nouveau chef du gouvernement socialiste Pedro Sanchez s'apprête à rencontrer ce 23 juin le président français Emmanuel Macron avant de se rendre à Bruxelles. L’enjeu est la question de l'immigration, après que Madrid a accepté d'accueillir les 629 membres du navire humanitaire Aquarius.

Publicité

Avec notre correspondant à Madrid, François Musseau

Créer un axe préférentiel Paris-Madrid-Berlin autour du sujet de l'immigration illégale, c'est le souhait diplomatique de Pedro Sanchez, un inconnu total en Europe il y a encore peu de temps, et désormais connu de tous après sa décision de mettre le port de Valence à disposition des passagers de l'Aquarius.

Le chef du gouvernement espagnol Pedro Sanchez le 6 juin 2018.
Le chef du gouvernement espagnol Pedro Sanchez le 6 juin 2018. REUTERS/Susana Vera

Aux yeux du leader socialiste, la question de l'immigration en provenance des côtes africaines vers le continent européen doit être placée « au centre de l'agenda européen ». Les flux migratoires ne vont cesser de se poursuivre, affirme le ministre des Affaires étrangères Josep Borrell, des polémiques comme celle de l'Aquarius, indésirable en Italie et désirable en Espagne, vont se répéter et se multiplier, à l'image du bateau Life Line, refoulé des côtes italiennes avec 224 passagers et dont le sort demeure incertain.

Pedro Sanchez dirige l'un des pays du Sud par où arrivent de très nombreux migrants, mais il ne veut pas s'aligner sur les positions xénophobes et fermées du gouvernement italien. Sa stratégie : dégager une position européenne commune pour que ce problème croissant soit un sujet à résoudre pour l'ensemble de l'Union, et pas seulement pour les pays du Sud, comme la Grèce, l'Italie ou l'Espagne.

► à (ré)écouter : Josep Borrell, invité de Ici l'Europe, sur RFI et France 24, le 15 juin 2018 sur ce dossier des migrants

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.