Accéder au contenu principal
Nigeria

Le Nigeria va rapatrier ses ressortissants coincés en Russie après le Mondial

Des Nigérians escroqués discutent avec Steve Davies Ugbah, ambassadeur du Nigeria en Russie (à droite, de dos), devant l'ambassade du Nigéria, à Moscou, le 13 juillet 2018.
Des Nigérians escroqués discutent avec Steve Davies Ugbah, ambassadeur du Nigeria en Russie (à droite, de dos), devant l'ambassade du Nigéria, à Moscou, le 13 juillet 2018. Vasily MAXIMOV / AFP

C'est peut-être la fin du calvaire pour les dizaines de Nigérians bloqués en Russie après la Coupe du monde de football. Les autorités de leurs pays l'ont assuré : elles vont prendre en charge le rapatriement des ressortissants qui se sont fait arnaquer en achetant les fameux « Fan ID », ces passeports de supporter qui leur ont permis de se rendre en Russie à l'occasion de la Coupe du monde.

Publicité

Certains les ont surnommés « les naufragés du Mondial ». Ce sont plusieurs dizaines de ressortissants nigérians qui se sont retrouvés bloqués en Russie, sans avoir le droit d’y travailler ni avoir de billet pour rentrer chez eux.

A l’origine de cet imbroglio, le passeport du supporter délivré gratuitement pour tout achat de billet à la Coupe du monde.

Au Nigeria, des aigrefins ont profité du système pour vendre ces « Fan ID » – alors qu’ils étaient gratuits – et faire croire aux acheteurs que ce document leur donnerait la possibilité de travailler en Russie. Ce qui était totalement faux.

Pour couronner le tout, les billets retour ont été annulés par les pseudo agences de voyages, qui ont récupéré l’argent reversé par les compagnies aériennes.

Selon l’ONG Alternativa qui lutte contre le trafic d’êtres humains, ce sont environ 200 Nigérians qui se sont ainsi retrouvés bloqués à Moscou à la suite de la Coupe du monde.

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.