Accéder au contenu principal
Grèce / Allemagne

L'Allemagne va de nouveau renvoyer des réfugiés vers la Grèce

Le ministre grec de l'Immigration, Dimitris Vitsas, le 18 juillet à Athènes.
Le ministre grec de l'Immigration, Dimitris Vitsas, le 18 juillet à Athènes. REUTERS/Costas Baltas

Début août, l'Allemagne recommencera à renvoyer des réfugiés vers la Grèce. C'est ce qu'a annoncé le ministère grec de l'Immigration ce mercredi 18 juillet. En échange, le regroupement familial vers l'Allemagne devrait être accéléré. Des mesures qui font partie d'un accord tripartite signé entre l'Allemagne, la Grèce et l'Espagne.

Publicité

Avec notre correspondante à Athènes, Charlotte Stiévenard

Cet accord migratoire rétablit une règle centrale du système européen de répartition des demandeurs d'asile, dit « de Dublin » : leur renvoi dans le pays par lequel ils sont entrés en Europe, la Grèce en l'occurrence. Cette règle avait été suspendue en 2012 spécifiquement pour ce pays par une décision de justice européenne car la Grèce n'était alors pas considérée comme sûre pour les réfugiés.

Depuis la fin de la crise migratoire, la question de la reprise de ces réadmissions est centrale. Selon le ministre grec de l'Immigration Dimitris Vitsas, ce sera chose faite avec l'Allemagne, mais en échange, la Grèce aurait obtenu l'accélération des regroupements familiaux.

« Les cas de regroupements familiaux acceptés par l'Allemagne et qui sont en attente d'être appliqués concernent 2 000 personnes. En plus, il y a 900 autres demandes qui n'ont pas encore été examinées, a expliqué le ministre. Concernant les réadmissions en Grèce, on ne connaît pas le chiffre final, mais je peux vous dire que sur les six premiers mois de l'année, il y a eu 1500 demandes ».

La chancelière Angela Merkel a insisté sur la signature de cet accord avec la Grèce et l'Espagne alors que la réforme du système de Dublin est bloquée, mise à mal par la crise des réfugiés et la montée de la xénophobie en Europe.

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.