Accéder au contenu principal
Royaume-Uni

Royaume-Uni: le Labour complète sa définition de l'antisémitisme

Le chef du Parti travailliste Jeremy Corbyn, à Londres, le 4 septembre 2018.
Le chef du Parti travailliste Jeremy Corbyn, à Londres, le 4 septembre 2018. REUTERS/Hannah McKay

Au Royaume-Uni, la direction du Parti travailliste (PT) a adopté mardi soir dans son intégralité la définition de l'antisémitisme élaborée par l'Allliance internationale pour le souvenir de l'Holocauste (AIMH). Le parti se déchire depuis des mois autour de cette définition et alors que se multiplient les accusations d'antisémitisme au sein du parti sous la conduite de son dirigeant Jeremy Corbyn.

Publicité

Avec notre correspondante à Londres,  Muriel Delcroix

La polémique a fait rage tout l'été au sein du Labour après le refus de la direction d'adopter certains éléments de la définition de l'Alliance internationale pour le souvenir de l'Holocauste. Le code de conduite approuvé mi-juillet omettait de citer des exemples d'antisémitisme de crainte que cela l'empêche de critiquer Israël.

La querelle avait conduit un poids lourd du parti, Franck Field, à démissionner et une autre parlementaire à menacer de poursuivre devant la justice Jeremy Corbyn après l'avoir accusé d'être antisémite.

Sous une intense pression, le Comité exécutif national du Labour a donc finalement levé toute ambiguïté et adopté tous les exemples d'antisémitisme tout en ajoutant une clause protégeant la liberté d'expression à l'égard d'Israël ou le droit des Palestiniens, chers au dirigeant travailliste.

Après des mois de controverse qui ont fait beaucoup de tort au parti et profondément divisés sesmembres entre pro et anti-Corbyn, les travaillistes espèrent désormais reléguer l'affaire au second plan et regagner du terrain auprès des électeurs à l'approche des congrès politiques de rentrée au moment où les négociations sur le Brexit prennent un tour décisif.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.