Accéder au contenu principal
Allemagne / Autriche

Autriche: un suspect de sabotage ferroviaire «terroriste» en Allemagne arrêté

Passagers en attente à la gare centrale de Munich (image d'illustration).
Passagers en attente à la gare centrale de Munich (image d'illustration). CHRISTOF STACHE / AFP

Un Irakien soupçonné d'avoir voulu commettre « des attaques terroristes » en dégradant des installations ferroviaires en Allemagne en octobre et décembre 2018 a été interpellé, lundi, à Vienne, a indiqué le parquet de la capitale autrichienne ce mercredi 27 mars.

Publicité

Cet homme de 42 ans est soupçonné, selon la même source, d'être impliqué dans deux incidents distincts, qui n'avaient fait ni victime ni dégât majeur, intervenus sur des lignes de chemin de fer en Allemagne. Le suspect est présumé avoir « mené des attaques terroristes sur des voies ferrées en Allemagne en octobre et décembre 2018 », a annoncé le parquet de Vienne.

Première tentative de sabotage

Une première tentative de sabotage présumé est intervenue début octobre 2018 lorsqu'un câble d'acier avait été placé sur une voie de chemin de fer reliant Nuremberg à Munich. Un train longue distance avait brisé ce câble et subi des « dommages légers ».

Puis fin décembre 2018, une caténaire endommagée avait été retrouvée sur une ligne de chemins de fer près de Berlin, « une attaque comparable » à celle du mois d'octobre, ont indiqué mercredi les autorités allemandes qui n'avaient pu établir de lien immédiat entre les deux incidents à l'époque des faits.

Un drapeau du groupe Etat islamique (EI) découvert…

 Dans les deux cas, des documents portant des inscriptions en langue arabe avaient été retrouvés, avaient à l'époque indiqué les enquêteurs. Un drapeau du groupe Etat islamique (EI) avait également été découvert sur la ligne de chemin de fer visée près de Berlin.

(avec AFP)

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.