Accéder au contenu principal
Slovaquie

En Slovaquie, un ex-militaire avoue avoir tué le journaliste Jan Kuciak

Des manifestants lors d'un rassemblement pour l'anniversaire du meurtre du journaliste slovaque Jan Kuciak et sa fiancée Martina Kusnirova, à Bratislava, le 21 février 2019.
Des manifestants lors d'un rassemblement pour l'anniversaire du meurtre du journaliste slovaque Jan Kuciak et sa fiancée Martina Kusnirova, à Bratislava, le 21 février 2019. REUTERS/David W. Cerny/File Photo

Un peu plus d’un an après les faits, un homme a reconnu jeudi 11 avril avoir assassiné le journaliste d’investigation Jan Kuciak et sa compagne. Le double meurtre avait provoqué de grandes manifestations dans ce pays d’Europe centrale et poussé le Premier ministre Robert Fico à la démission.

Publicité

Ce sont des sources proches de l’enquête qui ont d’abord révélé à la télévision publique slovaque cette nouvelle information, rapporte notre correspondant dans la région, Alexis Rosenzweig : un ancien militaire est passé aux aveux. Il était jusqu’ici soupçonné d’avoir été l’un des complices, mais seulement en tant que chauffeur. Citant des sources policières, plusieurs médias locaux ont également rapporté ces déclarations.

Il serait donc celui qui a tué par balles à bout portant le journaliste d’investigation Jan Kuciak et sa fiancée à leur domicile le 21 février 2018.

Trois autres suspects ont été mis en examen dans cette affaire, dont le commanditaire présumé, l’homme aux affaires douteuses Marian Kocner, en mars 2019. Celui-ci avait déjà menacé le journaliste à cause de son travail sur la corruption au plus haut sommet de l’État.

Les tueurs et intermédiaires auraient reçu 70 000 euros en tout pour commettre ce crime, qui avait soulevé une vague d’indignation en Slovaquie où une avocate anticorruption a été élue présidente le 31 mars 2019. Juste après son élection, Zuzana Caputova est allée se recueillir dans le centre de Bratislava devant les photos des deux victimes.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.