Accéder au contenu principal
Arménie

Arménie: la justice ordonne à nouveau l’arrestation de l’ex-président Kotcharian

L'ex-président Kotcharian à l'ouverture de son procès à Erevan, le lundi 13 mai 2019.
L'ex-président Kotcharian à l'ouverture de son procès à Erevan, le lundi 13 mai 2019. Vahram BAGHDASARYAN / AFP / PHOTOLURE

Robert Kotcharian est accusé d’avoir organisé une fraude électorale en faveur de son successeur. Il avait été libéré le mois dernier sous caution.

Publicité

Robert Kotcharian a été le deuxième président de l'ère post-soviétique de 1998 à 2008. Pro-russe, il est accusé d'avoir truqué les élections arméniennes il y a dix ans en faveur de son successeur Serge Sarkissian. Il risque jusqu'à quinze ans de prison s'il est reconnu coupable.

Des affrontements avaient éclaté faisant une dizaine de morts à la suite de cette élection présidentielle contestée qui a permis à Serge Sarkissian de diriger le pays jusqu'en avril 2018.

Des manifestations l’ont contraint à la démission et ont permis l'arrivée à la tête du gouvernement du chef de file de l'opposition, Nikol Pachinian. Peu de temps après, en juillet dernier, Robert Kotcharian a été arrêté.

L'ancien président de 64 ans avait été brièvement libéré puis à nouveau arrêté en décembre. Sa libération sous caution le 18 mai, juste après le début de son procès avait déclenché de nouvelles manifestations. Le Premier ministre Nikol Pachinian, qui s’est lancé dans une campagne anticorruption, avait appelé au blocus des tribunaux, accusant le système judiciaire d'être un « vestige des anciennes autorités corrompues ».

L'avocat de Robert Kotcharian a indiqué que son client allait faire appel de la décision de l'incarcérer.

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.