Accéder au contenu principal
Italie / Russie

Poutine remercie Rome et prône des relations avec l’UE sans sanctions

Le président russe Vladimir Poutine et le président du Conseil italien Giuseppe Conte, lors d'une conférence de presse commune à Rome, le 4 juillet 2019.
Le président russe Vladimir Poutine et le président du Conseil italien Giuseppe Conte, lors d'une conférence de presse commune à Rome, le 4 juillet 2019. REUTERS/Yara Nardi

Après avoir été reçu en audience privée par le pape François, le président russe Vladimir Poutine a effectué une visite éclair à Rome où il a rencontré le président Sergio Mattarella et le président du Conseil Giuseppe Conte.

Publicité

Les relations entre la Russie et l'UE, la situation en Syrie, l'Ukraine et la Libye ont été au centre des discussions entre Vladimir Poutine et Giuseppe Conte, avant un dîner où le président russe a également rencontré les deux vice-présidents du Conseil, Matteo Salvini et Luigi Di Maio.

« Nous sommes reconnaissants à l'Italie de son aspiration à faire en sorte que les relations entre la Russie et l'UE soient entièrement rétablies. Nous voyons les efforts du gouvernement italien dans ce sens, a déclaré le président russe lors d'une conférence de presse conjointe avec Giuseppe Conte. Il faut tout faire pour mettre fin à la politique des sanctions ayant des motivations politiques qui sont mises en place de manière unilatérale. »

Concernant la coopération économique entre Moscou et Rome, Vladimir Poutine a noté l'augmentation des échanges commerciaux de « 13% en 2018 jusqu'à 27 milliards de dollars », tout en soulignant qu'en 2013, un an avant la mise en place des sanctions européennes et américaines contre la Russie en raison de la crise ukrainienne, ces échanges « étaient de 54 milliards de dollars ».

Le président du Conseil italien Giuseppe Conte a assuré que son gouvernement souhaite que ces sanctions soient « transitoires ». « L'Italie travaille pour que soient créées les conditions afin de dépasser cette situation qui ne fait pas de bien à la Russie, à l'Europe, et en particulier à l'Italie », a-t-il souligné.

Des militants armés gagnent la Libye depuis la Syrie, dit Poutine

Vladimir Poutine et Giuseppe Conte ont également évoqué la situation en Syrie et en Ukraine, ainsi qu'en Libye.

« Il faut mettre fin le plus vite possible aux affrontements armés et mettre en place un dialogue » en Libye, a déclaré le président russe, qui se dit « surtout préoccupé par l'infiltration » dans le pays des combattants armés en provenance de la zone de désescalade d'Idleb, dans le nord-ouest de la Syrie.

À lire aussi :Vladimir Poutine reçu par le pape François: un entretien «très substantiel»

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.