Accéder au contenu principal
Russie

Russie: plus d'un millier d'arrestations dans une manifestation de l’opposition

Des forces de l'ordre arrêtent un manifestant qui réclamait des élections locales libres, en face du Parlement régional de Moscou, le 27 juillet 2019.
Des forces de l'ordre arrêtent un manifestant qui réclamait des élections locales libres, en face du Parlement régional de Moscou, le 27 juillet 2019. REUTERS/Maxim Shemetov

Plus d'un millier de personnes ont été arrêtées samedi 27 juillet lors d’une manifestation de l'opposition à Moscou, selon la police. Le rassemblement, interdit par les autorités, réclamait des élections libres, après le rejet des candidatures d’indépendants aux élections locales, prévues en septembre.

Publicité

Avec notre correspondant à Moscou,  Daniel Vallot

C’est un dispositif policier absolument massif qui a été déployé pour empêcher les manifestants de se rassembler. En particulier devant la mairie de Moscou où devait avoir lieu la manifestation. Impossible pour les partisans de l’opposition de s’approcher de la mairie.

Les manifestants se sont donc assez vite dispersés dans les rues de Moscou, plusieurs cortèges se formant de façon spontanée et désordonnée. Difficile dans ces conditions de mesurer l’ampleur de la mobilisation. Ce sont sans doute des milliers de personnes qui ont défilé ou qui ont tenté de défiler ce samedi dans le centre de la capitale russe.

Difficile de dire également si la contestation va se poursuivre. Ce qui est sûr, c’est que les autorités russes auront tout fait pour empêcher le mouvement de prendre de l’ampleur. Avant même la manifestation, plusieurs candidats de l’opposition ont été arrêtés. Ils ont finalement été relâchés, avant pour certains d’être de nouveau arrêté alors qu’ils participaient à un rassemblement en début de soirée.

Un dispositif policier absolument massif a été déployé pour empêcher les manifestants de se rassembler, à Moscou, le 27 juillet.
Un dispositif policier absolument massif a été déployé pour empêcher les manifestants de se rassembler, à Moscou, le 27 juillet. RFI /A.Dalsbaek

Stratégie de l'opposition

Avant l'élection d'une assemblée municipale le 8 septembre, la stratégie des autorités semble désormais claire, mais quelle sera la réponse de l’opposition ?

Depuis que ses candidats ont été exclus du scrutin de septembre, l’opposition joue sur deux tableaux avec d’une part la pression de la rue, avec ses rassemblements, ses manifestations ; et d’autre part, les recours devant les tribunaux et la commission électorale russe pour que soit reconnue l’invalidité des candidatures rejetées en première instance.

L’opposition semble vouloir maintenir cette stratégie. Ilia Iachine, l’un de ses candidats privés d’élections, a d’ores et déjà fixé la prochaine échéance en appelant à une nouvelle manifestation dans les rues de Moscou le 3 août prochain.


► REPORTAGE

Nous sommes à quelques centaines de mètres de la mairie de Moscou. Un groupe de manifestants est bloqué par un barrage de police. Impossible de passer et d’atteindre le lieu de rassemblement initialement prévu par les organisateurs.

Dans la foule, nous rencontrons Olga et Irina. Deux amies venues manifester malgré le risque d’arrestation : « Je veux que nos candidats puissent participer aux élections. Ces candidats veulent lutter contre la corruption, le pouvoir le sait, et c’est pour ça qu’il les empêche de se présenter. Et nous, on nous empêche de manifester pour les soutenir ! » nous explique Olga. « Moi je n’ai pas peur de manifester, je suis âgée et c’est trop tard pour avoir peur. Mais j’ai très peur pour les jeunes, car la police est violente avec eux » confie Irina.

Le face à face avec la police devient de plus en plus tendu. Soudain, les manifestants parviennent à renverser les barrières métalliques et tentent de franchir le barrage. Très vite, des renforts accourent, les policiers anti-émeute font reculer les manifestants. Plusieurs sont aussitôt arrêtés et embarqués dans les fourgons qui stationnent tout au long du boulevard.
D.V

▼ Écouter la version audio du reportage

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.