Accéder au contenu principal
Revue de presse

À la Une: En Turquie, un hashtag contre les expulsions de réfugiés syriens

Une activiste des droits de l’homme en Turquie tient une pancarte sur laquelle on peut lire : Stop aux déportations. Cette photo a été prise à Istanbul le 2 août 2019 lors d’une manifestation contre les expulsions des réfugiés.
Une activiste des droits de l’homme en Turquie tient une pancarte sur laquelle on peut lire : Stop aux déportations. Cette photo a été prise à Istanbul le 2 août 2019 lors d’une manifestation contre les expulsions des réfugiés. Ozan KOSE / AFP

Une revue de presse présentée en partenariat avec Le Courrier des Balkans.

Publicité

Depuis quelques semaines, le hashtag #StopDeportationsToSyria (#SuriyeyeSınırdışınaSon) circule sur les réseaux sociaux. Il s’accompagne de témoignages de Syriens qui racontent s’être fait arrêter par la police turque à Istanbul et renvoyés en Syrie. Les autorités turques ont décidé de faire la chasse aux réfugiés alors que les agressions se multiplient.
Turquie : à Istanbul, les réfugiés vivent dans la peur du racisme et de la police
• À lire aussi :Réfugiés Balkans : La police croate pénètre illégalement en Bosnie pour y expulser des migrants blessés

Le parquet bulgare a émis une demande d’enquête européenne auprès de la France pour interroger le journaliste Atanas Tchobanov, qui co-dirige le site d’investigation Bivol. Officiellement, Sofia le soupçonne de complicité dans le piratage géant qui a touché en juin l’administration fiscale bulgare. Ces derniers mois, Bivol a révélé plusieurs scandales de corruption impliquant le gouvernement conservateur.
La Bulgarie traque un journaliste d'investigation installé en France
• À lire aussi : En Bulgarie, la peste porcine décime des élevages entiers

Plus de la moitié des 19 millions de Roumains vivent encore en milieu rural. Pourtant, les jeunes se détournent des études agricoles, secteur qui souffre de préjugés négatifs et d’une image désuète. Afin de le revaloriser et encourager les collégiens à poursuivre leurs études dans des lycées agricoles, une ONG a lancé une campagne nationale.
Roumanie : « fier d’être agriculteur », la campagne qui veut relancer la filière agricole

Les dirigeants des trois principaux partis nationalistes, le Serbe Milorad Dodik (SNSD), le Bosniaque Bakir Izetbegović (SDA) et le Croate Dragan Čović (HDZ-BiH), sont parvenus lundi à un accord sur la formation d’un nouveau gouvernement, dix mois après les élections générales d’octobre 2018.
Bosnie-Herzégovine : les partis nationalistes scellent une nouvelle alliance
À lire aussi : Bosnie-Herzégovine : l’argent des péages comble les trous du budget, pas ceux des routes

Les trente dernières années l’ont prouvé : en Croatie, l’extrême-droite n’a jamais rien réussi à faire en dehors du HDZ (Union démocratique croate). Après leur succès électoral aux européennes 2019, certains de ses représentants estiment que leur temps est désormais venu. Mais la surenchère chauviniste et xénophobe peut-elle suffire à faire tanguer l’indéboulonnable parti nationaliste-conservateur ?
Croatie : l’extrême-droite met la pression sur les nationalistes-conservateurs du HDZ

Le nouveau gouvernement de Maia Sandu veut mener un grand chantier : la « désoligarchisation » des institutions. Les têtes ont commencé à tomber d’elles-mêmes, mais jusqu’où aller dans la « lustration » ? Et comment faire pour que les réformes tant attendues ne se limitent pas à remplacer quelques personnes ?
Moldavie : comment libérer l’État de l’emprise des oligarques ?

Les touristes de Bosnie-Herzégovine, du Kosovo et de Serbie vont-ils déserter le Monténégro, chassés par les prix trop élevés ? Les professionnels du tourisme s’inquiètent d’un début de saison très moyen, mais certains pensent qu’il est temps, pour une ville comme Ulcinj, de tout miser sur la clientèle européenne.
Tourisme au Monténégro : les prix élevés chassent les touristes de la région

Les habitants du quartier d’Astir, à Tirana, bloquent chaque soir la circulation depuis le mois de novembre, car ils refusent d’être délogés pour permettre la construction du Nouveau Boulevard, le futur périphérique de Tirana. Les travaux devaient être menés par une entreprise fantôme immatriculée dans un paradis fiscal.
Albanie : à Tirana, le « Nouveau Boulevard » de la corruption

En mars, l’Union européenne a décidé de mettre un terme à l’utilisation de produits jetables en plastique. Une directive qui va forcer la Serbie à adapter sa législation et qui va nécessiter des solutions alternatives. Un jeune entrepreneur a monté une start-up de fabrication de pailles en papier.
Serbie : un jeune entrepreneur a trouvé le filon des pailles en papier

La musique peut changer le monde et repousser les préjugés. Amira Medunjanin est l’une des plus célèbres chanteuses de sevdah, ce « fado bosniaque », également très populaire en Serbie, en Croatie, au Monténégro et en Macédoine. Elle se produisait le 24 juillet dans la forteresse de Banja Luka, l’occasion d’évoquer sa relation à la musique et les problèmes auxquels la Bosnie-Herzégovine est confrontée.
Bosnie-Herzégovine : Amira Medujanin, ambassadrice mondiale du sevdah

Ahmet Pacha, de confession musulmane et Pava, de confession chrétienne, s’aimaient d’amour pur et se marièrent, tout en conservant leur religion respective. Légendaire ou véridique, cette belle histoire qui remonterait au XVIIe siècle se racontait dans le nord du Monténégro, entre Pljevlja et Bijelo Polje. Un précieux témoignage de respect dans une région pourtant marquée par les antagonismes nationaux et religieux.
L’amour malgré tout (3/5) : Pava et Ahmet, une leçon de respect dans le nord du Monténégro

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.