Accéder au contenu principal
Royaume-Uni/Irlande

Les Églises appellent à la fin du blocage en Irlande du Nord

Le Parlement nord-irlandais à Belfast (image d'illustration).
Le Parlement nord-irlandais à Belfast (image d'illustration). Paul FAITH / AFP

En Irlande du Nord, les responsables chrétiens des Églises en Irlande réclament le retour du gouvernement décentralisé. Depuis janvier 2017, le Parlement nord-irlandais ne siège plus, faute d’accord de coalition entre les partis de gouvernement.  En l’absence d’un exécutif, Londres compte légaliser l’avortement dans la nation irlandaise. Les leaders religieux se mobilisent pour empêcher l’avènement de la loi.

Publicité

Avec notre correspondante à Dublin, Emeline Vin

C’est avec une profonde inquiétude que les chefs de cinq Églises d’Irlande ont publié un communiqué commun, ce lundi, dans l’espoir d’empêcher une « loi barbare ». Ils demandent aux fidèles de mettre la pression sur leurs élus locaux pour qu’ils réinvestissent le Parlement nord-irlandais à Belfast et empêchent la légalisation de l’avortement.

L’IVG est légale dans le reste du Royaume-Uni, mais Belfast a toujours refusé de ratifier la loi, à cause notamment de l’influence des différentes Églises chrétiennes. D’ailleurs un seul parti, les Verts, s’est prononcé clairement en faveur de la légalisation.

Les responsables religieux refusent que les députés de Westminster imposent cette décision, « sans avoir consulté les Nord-Irlandais » et avec tous les risques qu’elle impliquerait : avortements forcés, eugénisme, danger pour les femmes.

Dans leur communiqué, les cinq leaders chrétiens invitent les députés à prendre des risques et accepter les compromis… Un week-end de prières sera organisé la semaine prochaine, pour la « protection des enfants à naître et pour les femmes aux grossesses difficiles ».

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.