Accéder au contenu principal
Hongrie

Hongrie: journée de vote à Budapest, dans les bastions du maire sortant

Gergely Karacsony, le candidat de l'opposition à Budapest, ce dimanche 13 octobre 2019.
Gergely Karacsony, le candidat de l'opposition à Budapest, ce dimanche 13 octobre 2019. REUTERS/Bernadett Szabo

C'est un important jour d'élections municipales en Hongrie. Face au Fidesz du Premier ministre Viktor Orban, hégémonique à tous les échelons de la politique de longue date, l'opposition unie espère remporter quatre ou cinq villes, dont Budapest.

Publicité

Avec notre envoyée spéciale à Budapest,  Anissa El Jabri

Dans la capitale hongroise, les sondages donnent depuis des semaines les deux candidats au coude-à-coude pour les municipales.

Après une campagne délètere, RFI s'est rendu ce dimanche matin dans un bureau de vote du bastion local du maire sortant, Istvan Tarlos, le candidat du pouvoir.

« Je vote Orban depuis 1989 »

En couple ou en famille avec poussette, les allers-retours au bureau de vote sont nombreux. Sans surprise, le cœur électoral du parti de Viktor Orban, les personnes âgées, lui restent fidèles.

« Je reste fidèle à ceux qui ne m’ont pas déçue, dit cette électrice. Ils s'occupent du développement de la ville, d'aider les familles. Et puis nous, les retraités, ils nous donnent toujours quelque chose. »

« Moi, confie un homme, je vote pour Viktor Orban et son parti depuis 1989 et la chute du communisme. Il a été courageux à ce moment-là, et il resté un homme courageux. »

D'enjeux locaux, il est rarement question dans les discussions. Ici, on vote « pour » ou « contre » le pouvoir.

Faible mobilisation pour le scrutin

« Il faut qu'il y ait des contre-pouvoirs, que les opinions dans toute leur diversité soient prises en compte et entendues. Ça, ça améliore la façon de gouverner, ça permet de trouver des compromis. C’est important que le pouvoir ne soit pas concentré dans les mêmes mains. »

Jusqu'ici, les élections locales mobilisaient peu. Cette fois-ci, la participation semble connaître un léger sursaut. Fermeture des bureaux de vote à 19 h.

► À lire aussi : En Hongrie, l’opposition unie face aux attaques du pouvoir

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.