Accéder au contenu principal
Allemagne

Allemagne: le ralentissement de la croissance n’alarme pas le gouvernement

L’industrie automobile allemande n'est pas au mieux en ce moment.
L’industrie automobile allemande n'est pas au mieux en ce moment. PATRIK STOLLARZ / AFP

En Allemagne, la croissance ralentit. Le gouvernement vient, une nouvelle fois, d’abaisser ses prévisions mais, pour l’État allemand, il n’y a pas de risque de crise économique.

Publicité

Ce ralentissement était attendu, mais il est plus dur que prévu. Berlin prévoit une croissance, de 1% pour 2020, au lieu de 1,5% attendu. Ce coup de mou s’explique par les incertitudes liées au Brexit, et par les tensions commerciales mondiales.

L’industrie automobile allemande paie la guerre des tarifs entre la Chine et les États-Unis, ses deux principaux clients. Les ventes chutent, surtout en Chine, qui représente 40% des ventes du groupe Volkswagen.

La France « locomotive » européenne

Autres indicateurs dans le rouge : le secteur des services montre des signes de faiblesse, et la consommation des ménages est en berne. Ces mauvais chiffres n'inquiètent pas, pour autant, le gouvernement, pour qui, il n’y a pas de risque, de crise économique. Un tableau économique qui pourrait, encore, s'assombrir, avec les nouvelles tensions du marché du pétrole.

Face à son voisin allemand, la France résiste mieux. Pour la première fois depuis quinze ans, elle devient la « locomotive » économique européenne. Et devrait, encore, le rester l’année prochaine.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.