Accéder au contenu principal
Revue de presse des Balkans

À la Une: cacophonie européenne sur les Balkans occidentaux

Les drapeaux de l’UE flottent au siège de la Commission européenne à Bruxelles.
Les drapeaux de l’UE flottent au siège de la Commission européenne à Bruxelles. © REUTERS/Yves Herman

Une revue de presse présentée en partenariat avecLe Courrier des Balkans.

Publicité

Mauvaises nouvelles pour l'Albanie et la Macédoine du Nord. Lors du Conseil européen des 17 et 18 octobre, la France est restée inflexible sur ses positions, refusant l'ouverture de négociations d'adhésion avec Tirana et Skopje. Une douche froide pour l'ensemble des pays des Balkans occidentaux qui voient leur perspective d'intégration s'éloigner malgré les promesses répétées de la Commission européenne.
- Cacophonie européenne sur les Balkans occidentaux
- La France veut encore durcir les conditions de l'élargissement européen

La France n'est pas le seul pays à bloquer la candidature européenne de la Macédoine du Nord. Le voisin bulgare pose aussi ses conditions, par exemple ne plus utiliser l'expression « langue macédonienne ». Des demandes bien sûr jugées inacceptables par l'immense majorité des citoyens de Macédoine du Nord. Revue de presse croisée.
- Revue de presse • Intégration européenne : la Bulgarie pose ses conditions à la Macédoine du Nord

Censure, suppression de contenus en ligne, pressions sur les journalistes... La situation de la presse se dégrade rapidement en Albanie, alors que le Premier ministre Edi Rama a lancé une chaîne de télévision sur Facebook pour vanter les réalisations de son gouvernement. Il affirme vouloir construire « une relation directe avec les citoyens ». En Serbie, les journalistes ont manifesté pour protester contre les agressions à répétition que subit la dernière chaîne de télévision indépendante du pays.
- Albanie : « citoyens, taisez-vous, Edi Rama vous parle ! »
- Serbie : attaque contre la télévision N1, les journalistes dans la rue

Au Kosovo, la Liste Srpska a triomphé lors des élections du 6 octobre, recueillant 96% des voix serbes. Un succès qui s'explique par les multiples pressions pesant sur les électeurs  : achats de voix, mais surtout promesses d'embauche ou menaces de licenciement. Quant au dépouillement des bulletins de vote venus de Serbie, il a été suspendu suite à une mystérieuse intoxication des membres de la Commission électorale...
- Kosovo : comment obtenir 96% du vote serbe
- Kosovo : le mystère des urnes empoisonnées

À l'issue des élections législatives au Kosovo, c'est donc Albin Kurti, qui devrait devenir Premier ministre du pays. Ce dernier pourrait prendre la tête du dialogue avec Belgrade, à la place du Président Hashim Thaçi. Il entend redéfinir les relations entre les deux pays sur un principe de « réciprocité ». Interview.
- Albin Kurti : pour un « principe de réciprocité » entre le Kosovo et la Serbie

Dans la nuit du 9 octobre, l’armée turque a lancé une opération contre le Rojava, la région autonome kurde du Nord de la Syrie, avec le feu vert de Donald Trump. Que cherche exactement Recep Tayyip Erdoğan ? Décryptage avec Jordi Tejel Gorgas, spécialiste du Kurdistan.
- Turquie : que cherche Erdoğan en envahissant le Rojava ?

Recep Tayyip Erdoğan peut compter sur un soutien indéfectible, celui de SDA de Bakir Izetbegović, qui a salué l'opération militaire lancée par la Turquie contre le Rojava, la région autonome kurde du nord de la Syrie. Entre le SDA et l'AKP, les relations sont anciennes et étroites.
- Bosnie-Herzégovine : Bakir Izetbegović soutient l'intervention militaire turque en Syrie

En Bulgarie, le mandat du Procureur général Sotir Tsatsarov, nommé fin 2012, a été marqué par un renforcement sans précédent des prérogatives du Parquet, qualifié de « bouclier et de batte de baseball » d'une frange de l'oligarchie locale. Certains parlent même de « coup d'État rampant ». Son successeur désigné, Ivan Guechev, ne fait rien pour calmer les esprits.
- Bulgarie : ce procureur général qui fait trembler la société civile

Dans les pays successeurs de l'ancienne Yougoslavie, on estime que 7,5 milliards d'euros de recettes fiscales s'évaporent chaque année, soit 4,5% du PIB régional, et le trafic des cigarettes arrive toujours en tête de la contrebande. Rien d'étonnant : les taxes représentent 85% du prix du paquet et un adulte sur trois de la région est fumeur. Tour d'horizon.
- Trafic de cigarettes : un défi pour tous les pays des Balkans

Le vin peut devenir un « pont entre les pays des Balkans ». C'est ce que veut démontrer le nouveau Réseau balkanique du vin, récemment créé à Skopje et qui réunit des producteurs et des sommeliers de toute la région. L'objectif : promouvoir les cépages autochtones et les vins des Balkans sur le marché international.
- Balkans : la naissance d'un réseau régional des vins

Elles sont parties travailler en Italie pour faire vivre leur famille, restée en Moldavie. Tatiana Safaler, professeure de français originaire de Țareuca, un village du nord-est du pays, vient de publier une « Histoires de femmes émigrées », qui recueille trente témoignages. Des récits de départs illégaux, de retours à la maison souvent douloureux. Le Ziarul de Garda l'a rencontrée. Interview.
- Moldavie : mémoires d'exil, mémoires de femmes

Fondé en 2012 par Premil Petrović, le No Borders Orchestra est une formation transnationale unique en son genre dans les Balkans. Par la musique classique, il crée un espace de coopération artistique entre des musiciens de la région qui, depuis le démantèlement de la Yougoslavie, n'avaient plus l'occasion de se côtoyer. Reportage.
- Musique : le No Borders Orchestra fait tomber les murs des Balkans

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.