Accéder au contenu principal
Italie / Catastrophes naturelles

[Reportage] Venise: les pieds dans l’eau, Don Andrea célèbre sa messe

Une des églises inondées de Venise, ce dimanche 17 novembre 2019.
Une des églises inondées de Venise, ce dimanche 17 novembre 2019. REUTERS / Manuel Silvestri

L'Italie est toujours prisonnière d'une vague de mauvais temps. En Toscane, la crue du fleuve Arno menace maintenant la ville de Florence. Dévastée par les inondations depuis une semaine, Venise a de nouveau subi une marée exceptionnellement haute ce dimanche. Durant quelques heures, les trois quarts de la ville ont été inondés. Reportage.

Publicité

Avec notre envoyée spéciale à Venise, Anne Tréca

Face à un canal, l’église médiévale Santa Maria des Carmini a de nouveau été totalement inondée, pour la troisième fois cette semaine. Le curé se fait chef de chantier et pilote une trentaine de volontaires arrivés avec brosses et balais. Certains ne sont ni de la paroisse, ni croyants. Mais tout le monde s’y met.

« Je vous donne deux chariots. Il y a une quarantaine de sacs de sable, je vais vous montrer où les mettre dans l'église. C’est un peu mouillé. On va faire la messe un peu plus tard pour permettre aux personnes âgées d’arriver. On a pris du retard, mais je ne veux pas la rater, aussi parce que c’est un moment de renaissance pour le peuple après ce qui s’est passé. »

Le sol en marbre de cette église du Moyen-Âge est toujours immergé sous l’eau salée. La sacristie est impraticable, on y ferait flotter un canot.

Devant les fidèles, Don Andrea enfile une soutane par-dessus ses bottes et la messe commence pour ceux qui cette semaine ont perdu leur travail, leur maison, pour les familles victimes des inondations et tous ceux qui aident Venise à se relever après la catastrophe.

À lire aussi : [Reportage] À Venise, nettoyage et solidarité avant une nouvelle marée record

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.