Accéder au contenu principal
Allemagne

Allemagne: un duo critique à l'égard de la coalition Merkel élu à la tête du SPD

Saskia Esken et Norbert Walter-Borjans, élus à la direction du SPD le 30 novembre 2019, sont critiques à l'égard de la coalition Merkel.
Saskia Esken et Norbert Walter-Borjans, élus à la direction du SPD le 30 novembre 2019, sont critiques à l'égard de la coalition Merkel. REUTERS/Fabrizio Bensch

Le SPD en panne dans les sondages a choisi pour le diriger un tandem sceptique vis-à-vis de la coalition avec les conservateurs d'Angela Merkel.

Publicité

Avec notre correspondante à Berlin, Nathalie Versieux

Le vote des militants du SPD est un coup dur pour Angela Merkel. La chancelière a besoin des sociaux-démocrates pour mener à terme son mandat jusqu'en 2021. Or la nouvelle direction du parti qui sera intronisée par le congrès de la semaine prochaine est plutôt favorable à la sortie de la coalition.

Les nouveaux chefs du parti Saskia Esken et Norbert Walter-Borjans, dit « Nowabo » en interne, vont demander aux militants de se prononcer pour ou contre la poursuite de la coalition, pour ou contre de nouvelles négociations avec la CDU.

Même si Walter-Borjans a répété à plusieurs reprises au cours de sa courte allocution que sa priorité était l'unité du parti. « Nous sommes très conscients du fait qu'on n'a pas ici à faire à une victoire ou une défaite, mais qu'il s'agit de maintenir ensemble ce fantastique parti qu'est la sociale démocratie, et de rapprocher ses différents éléments, là où elle a commencé à se morceler... »

Un vrai défi pour la sociale démocratie allemande, laminée par six mois de querelles internes, et menacée d'extinction si on en croit les dernières élections régionales.

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.