Accéder au contenu principal
Grèce

La Grèce expulse l'ambassadeur libyen suite à l'accord turco-libyen

La Ministre des Affaires étrangères grecque Nikos Dendias a annoncé que l'ambassadeur libyen est expulsé suite à l'accord turco-libyen.
La Ministre des Affaires étrangères grecque Nikos Dendias a annoncé que l'ambassadeur libyen est expulsé suite à l'accord turco-libyen. AFP/Lehtikuva/Markki Ulander

L’ambassadeur libyen à Athènes vient de faire les frais des tensions grandissantes entre la Grèce et la Turquie. À partir de ce vendredi, le diplomate a 72 heures pour quitter le pays.

Publicité

Avec notre correspondant à Athènes, Luc Bronner

La Grèce a annoncé ce vendredi 6 décembre l'expulsion de l'ambassadeur libyen à Athènes, Tripoli n'ayant pas révélé comme le gouvernement grec l'exigeait le contenu d'un accord controversé avec la Turquie de délimitation maritime, signé la semaine dernière. Signé fin novembre, ce mémorandum entre la Turquie et la Libye, qui porte notamment sur les frontières maritimes entre les deux pays, a mis le feu aux poudres.

« L'ambassadeur libyen a été convoqué au ministère ce matin et a été informé de son expulsion », a déclaré « avec regret » aux médias le ministre grec des Affaires étrangères Nikos Dendias. Un délai de 72 heures lui a été donné pour quitter la Grèce, a-t-il précisé, ajoutant que « son expulsion ne signifiait pas l'interruption des relations diplomatiques avec la Libye ».

Gisements gaziers et pétroliers

La Grèce, comme l’Égypte et Chypre, juge cet accord contraire au droit international, arguant notamment qu’il n’existe pas de frontière entre la Libye et la Turquie.

Ces pays craignent surtout qu’Ankara ne s’appuie sur l’accord pour effectuer de nouveaux forages en mer, forages qu’ils jugent illégaux. Le fond du problème est en effet que des gisements gaziers et pétroliers ont été découverts ces dernières années au large de l’île de Chypre. L’appétit des nombreux pays frontaliers de l’est de la Méditerranée s'aiguisent.

Dans le même temps, les arrivées quotidiennes de migrants et de demandeurs d’asile sur les îles grecques en provenance de Turquie participent par ailleurs à un climat de crispation croissante entre Athènes et Ankara.

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.