Accéder au contenu principal
Royaume-Uni

Royaume-Uni: Boris Johnson réunit ses troupes en vue du Brexit

Le Premier ministre Boris Johnson à Londres, le 30 octobre 2019.
Le Premier ministre Boris Johnson à Londres, le 30 octobre 2019. © REUTERS/Henry Nicholls

Au Royaume-Uni, Boris Johnson a réuni ses nouveaux députés lundi 16 décembre au Parlement de Westminster. S’adressant aux 109 nouvelles recrues parmi les 365 élus conservateurs, le Premier ministre les a exhortées à s’atteler à la tâche pour mettre en œuvre le Brexit d’ici le 31 janvier.

Publicité

Avec notre correspondante à Londres, Muriel Delcroix 

Réunis au grand complet et sur leur 31 pour une photo dans l’impressionnant hall historique du palais de Westminster, les nouveaux venus ont été accueillis par leur dirigeant avec emphase : « Grâce à vous le parti a changé pour le mieux », leur a dit Boris Johnson avant d’ajouter qu’ils avaient « beaucoup de choses à accomplir ».

Pour marquer cette déferlante conservatrice, plusieurs députés fraîchement débarqués de leurs circonscriptions du nord et du centre du pays arboraient à leur arrivée à Londres une écharpe bleue, la couleur du parti Tory. Ces élus ont largement contribué à gonfler les rangs conservateurs donnant au parti une majorité de 80 sièges au sein du Parlement et ils pourraient influencer notablement les priorités du gouvernement.

Les promesses du Premier ministre

Nombre d’entre eux ont brisé la « muraille rouge » travailliste en remportant des circonscriptions historiquement tenues par le Labour. Résultat, Boris Johnson va certes s’attacher à accélérer les préparatifs pour réaliser la première phase du Brexit d’ici le 31 janvier en soumettant au vote dès vendredi la loi sur l’accord de retrait, mais il va aussi montrer aux électeurs qui ont déserté le Labour pour son parti qu’il entend tenir certaines de ses promesses de campagne.

Le Premier ministre devrait ainsi annoncer, à travers le discours lu par la reine jeudi, une hausse de plusieurs millions d’euros du budget du service national de santé, le NHS, ainsi que de nouveaux investissements dans les infrastructures du nord et centre de l’Angleterre.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.