Accéder au contenu principal
Vatican

Migrants: la croix à gilet de sauvetage du pape fait scandale sur la Toile

Le pape François bénit la croix au gilet de sauvetage en mémoire des migrants et réfugiés morts en Méditerranée.
Le pape François bénit la croix au gilet de sauvetage en mémoire des migrants et réfugiés morts en Méditerranée. AFP/Ettore Ferrari/Pool

Au Vatican, jeudi 19 décembre, le pape François a inauguré un crucifix de résine sur lequel figure un gilet de sauvetage, symbole de la mort de nombreux migrants en Méditerranée. Ce geste a provoqué des réactions déchainées de certains catholiques sur les réseaux sociaux.

Publicité

Avec notre correspondant au Vatican, Éric Sénanque

Sur le grand crucifix, un gilet de sauvetage rouge a été emprisonné sous une résine transparente en dessous ces mots : « récupéré à la dérive dans la Méditerranée centrale le 3 juillet 2019 » et les coordonnées GPS précises du naufrage.

Cette croix a été dévoilée jeudi 19 décembre lors d’une rencontre entre le pape François et un groupe de migrants venus de Lesbos. Elle trône désormais dans un des couloirs du palais apostolique du Vatican, mais n’a pas plu à tout le monde.

Déchainement de haine

Certains catholiques se déchainent sur les réseaux sociaux : « Idolâtrie », « dénaturation de la Croix ». Les commentaires insultants de catholiques identitaires ont fleuri après le dévoilement de ce crucifix peu orthodoxe, quand il ne s'agit pas d'attaques directes contre le pape François, accusé d’encourager une invasion migratoire.

Mais le souverain pontife ne s'est pas laissé atteindre par ces attaques polémiques. Il a au contraire enfoncé le clou, exhortant à « sauver les migrants » et rappelant la dignité de ces personnes qui meurent noyées.

Dans son esprit, cette croix veut interpeller les consciences, « pour rappeler à tous l’engagement incontournable à sauver chaque vie humaine, un devoir moral qui unit croyants et non-croyants » a-t-il précisé.

►À lire aussi : Vatican : le pape François lève le secret pontifical sur les cas d'abus sexuels

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.