Accéder au contenu principal
Vatican

Vatican: le doyen des cardinaux, l'Italien Angelo Sodano, démissionne

Le pape François avec le cardinal Angelo Sodano, le 13 février 2015 au Vatican.
Le pape François avec le cardinal Angelo Sodano, le 13 février 2015 au Vatican. AFP Photos/Andreas Solaro

Au Vatican, le cardinal Angelo Sodano, doyen du collège cardinalice, a démissionné à l’âge de 92 ans. Cette figure de poids de la Curie romaine traîne une réputation sulfureuse, associée notamment à la culture du secret sur les abus sexuels dans l’Église.

Publicité

Avec notre correspondant au Vatican, Éric Sénanque

Avec le départ d’Angelo Sodano, toute une époque se referme à la Curie. Celle incarnée par cet Italien nonagénaire qui a été pendant de longues années l’un des hommes les plus puissants de l’Église catholique. Évêque et nonce apostolique à partir de 1978, puis secrétaire d’État du Saint-Siège de Jean-Paul II pendant 15 ans, de 1990 à 2005, il a été un homme-clé du pontificat du pape polonais.

Scandales d'abus sexuels

Fin diplomate, il a accompagné Jean-Paul II dans plus de cinquante voyages à travers le monde. Ces dernières années, une lumière plus trouble a mis en relief le pouvoir du cardinal piémontais, à mesure que les scandales d’abus sexuels ont éclaboussé l’Église. Lors de sa toute-puissance, Angelo Sodano était l’un des protecteurs de Marcial Maciel, le fondateur pédophile des Légionnaires du Christ et s’était opposé à l’époque au cardinal Ratzinger, futur Benoît XVI.

Sa responsabilité dans l’étouffement de scandales sexuels au sein de l’Église chilienne est également montrée du doigt, lui qui a été nonce apostolique à Santiago pendant onze ans. Depuis 2005, il était le doyen du collège des cardinaux chargé notamment de présider les réunions lors des conclaves, même s’il n’avait plus l’âge pour être électeur.

►À lire aussi : Pédophilie : le numéro trois du Vatican reconnu coupable d'agression sexuelle

Hasard ou pas du calendrier, la sortie de scène du cardinal Sodano intervient quelques jours seulement après la décision du pape François de lever le secret pontifical sur les affaires d’abus sexuel.

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.