Accéder au contenu principal
Croatie

Croatie: la présidente sortante affrontera le centre-gauche au second tour

En Croatie, le candidat social-démocrate Zoran Milanovic en tête au premier tour de la présidentielle (g.) et la présidente sortante Kolinda Grabar-Kitarovic (d.).
En Croatie, le candidat social-démocrate Zoran Milanovic en tête au premier tour de la présidentielle (g.) et la présidente sortante Kolinda Grabar-Kitarovic (d.). Montage RFI Reuters/Marko Djurica/Antonio Bronic

Kolinda Grabar-Kitarovic, la cheffe d'État conservatrice sortante affrontera au second tour de l'élection présidentielle en Croatie Zoran Milanovic, un ancien Premier ministre social-démocrate, selon les résultats officiels du premier tour portant sur le dépouillement des suffrages dans près de 98 % des bureaux de vote.

Publicité

D'après les résultats partiels publiés par la Commission électorale, l'ancien chef du gouvernement de centre gauche Zoran Milanovic a recueilli 29,56 % des suffrages devant la présidente sortante Kolinda Grabar-Kitarovic (26,75 %) et Miroslav Skoro, un chanteur populiste de droite (24,40 %). Un total de 3,8 millions d'électeurs sont inscrits pour ce scrutin à l'issue plus que jamais incertaine.

L'ancien Premier ministre de centre gauche arrivé en tête s'est engagé à faire de la Croatie un « pays normal » avec une justice indépendante, qui respecte les minorités. Si ses partisans saluent sa détermination, ses contempteurs dénoncent son arrogance. Zoran Milanovic, 53 ans, a été entre 2011 et 2016 le chef d'un gouvernement qui avait déçu car il n'avait pas su mettre fin à la corruption ambiante ni développer l'économie.

Chanteur patriotique

Kolinda Grabar-Kitarovic, 51 ans, soutenue par le HDZ (centre-droit) qui domine la vie politique depuis l'indépendance en 1991, était partie en campagne avec une confortable avance. Mais elle n'a cessé de céder du terrain dans les sondages malgré ses louvoiements entre les modérés du HDZ et l'aile nationaliste de son parti.

En troisième position arrive Miroslav Skoro (24,4 %), 57 ans, un artiste devenu populaire dans les années 1990 avec des titres à teneur patriotique. Il avait promis de déployer l'armée à la frontière pour empêcher les migrants originaires du Moyen-Orient, d'Afrique ou d'Asie de passer en provenance de la Bosnie. Il a également dit vouloir gracier un homme condamné pour crimes de guerre contre des civils serbes pendant le conflit de 1991-1995.

Présidence de l'Union européenne

Le 1er janvier, cinq jours avant le second tour, le gouvernement croate assumera la présidence tournante de l'Union européenne. Pendant son mandat de six mois la question du Brexit, prévu le 31 janvier, mais aussi celle de l'entrée éventuelle de pays des Balkans occidentaux seront sur la table.

(Avec AFP)

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.