Accéder au contenu principal
Ukraine

Un nouvel échange de prisonniers se prépare entre l'Ukraine et la Russie

Parmi les prisonniers qui devraient être livrés à la Russie figurent vraisemblablement des responsables de la répression sanglante du Maïdan (image d'illustration).
Parmi les prisonniers qui devraient être livrés à la Russie figurent vraisemblablement des responsables de la répression sanglante du Maïdan (image d'illustration). REUTERS/Gleb Garanich

Un nouvel échange de prisonniers se profile ce dimanche 29 décembre entre les républiques séparatistes de Donetsk et de Louhansk. Déjà en septembre, un premier échange avait vu la libération notamment du cinéaste Oleg Sentsov, donnant lieu à une reprise du dialogue entre Moscou et Kiev. Mais cette fois, les demandes de la Russie pourrait coûter cher à l'Ukraine.

Publicité

Avec notre correspondant à Kiev, Stéphane Siohan

Le gouvernement ukrainien est très discret sur les négociations en cours, et pour cause, il va se mettre dans une position très compliquée. Ce dimanche, sur la ligne de front, les autorités de Kiev pourraient récupérer 55 personnes, des soldats, mais aussi des civils, détenus dans les prisons de Donetsk et de Louhansk.

L’Ukraine pourrait quant à elle livrer 87 individus aux entités séparatistes, et justement, la publication de cette liste pourrait faire l’effet d’une bombe. Car selon toute vraisemblance, Kiev va livrer aux séparatistes, et in fine à la Russie, cinq officiers des Berkout, ce corps d’élite de la police anti-émeutes, responsable de la répression de la révolution de Maïdan.

Les cinq hommes sont accusés de l’assassinat de 48 personnes, lorsque les Berkout avaient tiré sur les manifestants le 20 février 2014, en plein centre de Kiev. Ils attendaient leur procès, trois d’entre eux étaient en détention, or ce samedi, sur ordre du procureur général d’Ukraine, un tribunal a ordonné leur libération, préalable à un probable échange.

Volodymyr Zelenskiy semble ainsi faire le pari de sauver des prisonniers, en remettant à la Russie les responsables du drame de Maïdan, sans que la justice n’ait été prononcée. Le président ukrainien prend là un risque politique énorme, aux conséquences encore incalculables.

A lire aussi : Russie-Ukraine: un échange de prisonniers sans précédent, Oleg Sentsov libéré

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.