Accéder au contenu principal
Royaume-Uni, Russie

Royaume-Uni: quand la santé de Boris Eltsine préoccupait Londres

Alors ancien président russe, Boris Elstine ( à dr. ) porte un toast avec Shimon Peres, lors d'une cérémonie à Jérusalem, en 2000.
Alors ancien président russe, Boris Elstine ( à dr. ) porte un toast avec Shimon Peres, lors d'une cérémonie à Jérusalem, en 2000. AWAD AWAD / AFP

Au Royaume-Uni, plusieurs câbles diplomatiques datant des années 1990 viennent d’être déclassifiés. Ces fichiers confidentiels de Downing Street montrent l'inquiétude de Londres concernant les problèmes cardiaques du président russe Boris Eltsine et son penchant pour la bouteille.

Publicité

De notre correspondante à Londres, Aude Soufi

Hasard du calendrier, les archives de Downing Street sont rendues publiques exactement vingt ans après l'annonce surprise de la démission de Boris Eltsine au profit de Vladimir Poutine. L'ambassadeur britannique à Moscou se préoccupe du goût de Boris Eltsine pour les boissons alcoolisées. « Il a consommé du vin et de la bière en quantité et regretté l'absence de cognac », détaille le diplomate dans un message d’octobre 1995, rédigé à la suite d'une rencontre aux États-Unis avec Bill Clinton.

Un plan en cas de décès prématuré

De la santé du président russe qui a alors déjà eu deux crises cardiaques dépend la stabilité des relations internationales dans un monde post-guerre froide. « Si Eltsine devait mourir soudainement, écrit-il, le lendemain nous nous trouverions dans une période de confusion politique exceptionnelle. » Un plan d'urgence est alors mis en place par l'exécutif britannique en cas de décès du chef de l’État russe dans l'exercice de ses fonctions.

Ces archives déclassifiées révèlent aussi une proposition du ministère britannique de la Défense visant à faire de la Russie un « membre associé » de l'OTAN pour forger des liens avec l'alliance « sans rancune ni représailles » de la Russie, indique le document. Cette idée a été débattue par le cabinet et finalement abandonnée.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.