Accéder au contenu principal
Espagne / Pedro Sanchez

Espagne: manifestations de l’extrême droite contre le gouvernement Sanchez

«La Catalogne est l'Espagne» peut-on lire sur un panneau à côté d’une image défigurée du Premier ministre espagnol Pedro Sanchez avec le mot «traître» à Barcelone, 12 janvier 2020.
«La Catalogne est l'Espagne» peut-on lire sur un panneau à côté d’une image défigurée du Premier ministre espagnol Pedro Sanchez avec le mot «traître» à Barcelone, 12 janvier 2020. REUTERS/Nacho Doce

Alors que le socialiste Pedro Sanchez est en train de former son gouvernement, la formation populiste d’ultra droite Vox a appelé ce dimanche 12 janvier à manifester dans la plupart des grandes villes espagnoles. Des dizaines de milliers de personnes ont répondu à l’appel en invoquant un nouveau gouvernement pour eux inacceptable.

Publicité

Avec notre correspondant à Madrid, François Musseau

« Pedro Sanchez, traître » ou bien « Pedro Sanchez, va-t’en, l’Espagne ne te veut pas de toi ». Ce sont quelques-uns des slogans qu’on pouvait voir dans de nombreuses villes espagnoles, entre une nuée de drapeaux nationaux sang et or.

À l’appel des dirigeants de Vox, le nouveau parti de la droite populiste qui est devenu la troisième force parlementaire à la chambre basse, ils étaient des milliers à exprimer leur colère contre le leader socialiste. Ils lui reprochent de s’allier avec la gauche radicale de Podemos, et surtout de tenter un dialogue avec les séparatistes catalans.

À lire aussi : Espagne: Pedro Sanchez reconduit à la tête du gouvernement et déjà menacé

Or, pour les militants et les sympathisants de Vox, il n’y a rien à négocier avec les sécessionnistes. À leurs yeux, il faut juste mettre tous leurs leaders en prison et placer la Catalogne sous la tutelle de Madrid, c’est à dire du pouvoir central.

Ils craignent que Pedro Sanchez et les indépendantistes scellent une alliance secrète et contribuent, comme le dit un des slogans, à briser l’Espagne et à en finir avec l’égalité entre tous les Espagnols.

Avec ces manifestations dans tout le pays, Vox prouve être une formation capable de mobiliser des milliers de gens. Au grand dam du Parti populaire, son rival de droite, qui craint que l’ultra droite séduise chaque fois plus son électorat.

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.