Accéder au contenu principal

Italie: à Rome, Orban danse entre la droite et l'extrême droite européenne

En Italie, le Premier ministre hongrois Viktor Orban joue l'équilibriste entre la droite et l'extrême droite européenne.
En Italie, le Premier ministre hongrois Viktor Orban joue l'équilibriste entre la droite et l'extrême droite européenne. ARIS OIKONOMOU / AFP

Le Premier ministre hongrois Viktor Orban participe ce lundi 3 février à une conférence à Rome. Il partagera la tribune avec des figures de la droite identitaire, comme l’italien Matteo Salvini et la Française Marion Maréchal Le Pen.

Publicité

De notre envoyée spéciale à Budapest,

Viktor Orban s’affiche au côté de l’extrême droite européenne, tout en continuant à siéger, avec les conservateurs du PPE, le Parti populaire européen. Même si la formation du Premier ministre hongrois a été suspendue temporairement, en raison des atteintes à l’État de droit en Hongrie, et n’assiste plus aux grandes réunions du PPE. En montrant son affinité avec l’extrême droite, Orban cherche-t-il la rupture définitive avec le PPE ?

Un pied de nez au PPE

Un pied dedans, un pied dehors : depuis des années, Viktor Orban joue à l’équilibriste. Il affirme qu’il veut continuer à faire partie des conservateurs du Parti populaire européen. Mais il ne cesse de critiquer ce même PPE, qui serait tombé sous l’influence des libéraux et de la gauche européenne, et même sous celle du milliardaire George Soros, l’éternelle bête noire de Viktor Orban.

« Le PPE décline, il perd des positions et il s’affaiblit », déclarait récemment l’homme fort de Budapest avant d’annoncer « Nous allons lancer quelque chose de nouveau dans la politique européenne ».

En s’affichant à Rome avec les ténors de l’extrême droite, Orban fait un pied de nez au PPE. Il montre qu’il a d’autres alliés potentiels sur la scène européenne. Mais l’affaire ira-t-elle jusqu’au divorce ? Pas sûr que le PPE veuille vraiment exclure le parti d’Orban.

Une exclusion risquerait de radicaliser encore plus Viktor Orban qui tente pour l’instant de changer le PPE de l’intérieur en prônant un retour à ce qu’il appelle « les vraies valeurs de la démocratie chrétienne ».

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.