Accéder au contenu principal

Roumanie: le gouvernement libéral de Ludovic Orban renversé

Le pro-européen Ludovic Orban, quatrième chef de gouvernement nommé depuis décembre 2016, a fait à son tour l'objet d'une motion de censure parlementaire, à Bucarest le 5 février 2020.
Le pro-européen Ludovic Orban, quatrième chef de gouvernement nommé depuis décembre 2016, a fait à son tour l'objet d'une motion de censure parlementaire, à Bucarest le 5 février 2020. Inquam Photos/Octav Ganea via REUTERS

Le gouvernement roumain, en place depuis novembre dernier, est tombé ce mercredi, suite à une motion de censure déposée par l'opposition sociale-démocrate. Objectif : protester contre une réforme du code électoral qui ne l’arrange pas quelques mois avant les municipales. Le gouvernement libéral minoritaire est tombé, mais les sociaux-démocrates pourraient tout perdre en cas de législatives anticipées.

Publicité

Le Premier ministre Ludovic Orban était en place depuis la chute du précédent gouvernement social-démocrate en novembre dernier. Depuis, les libéraux du PNL dirigent le pays, mais les sociaux-démocrates restent majoritaires à la Chambre des députés. Or ils ont perdu les européennes de mai dernier, la présidentielle de novembre, et ils sont bien partis pour perdre les municipales dans six mois. En effet,  les sondages ne les créditent que de 20% des intentions de vote, contre 45% lors des législatives de 2016. Les sociaux-démocrates paient le prix d’une réforme de la justice entamée en 2017 qui a provoqué de grandes manifestations dans le pays.

Du coup, le Premier ministre libéral Ludovic Orban et le président Klaus Iohannis, qui appartiennent au même parti, se sont à plusieurs reprises prononcés en faveur de législatives anticipées avant la fin de la mandature prévue en novembre. La chute du gouvernement ne les gêne donc pas vraiment. Mais pour que le président puisse dissoudre le Parlement et convoquer des législatives, il faut que les tentatives pour former un nouveau gouvernement échouent à deux reprises.

En attendant, Ludovic Orban doit rencontrer ce jeudi le président, qui nommera le prochain Premier ministre, pour décider de sa stratégie. Le Premier ministre sortant espère être nommé à nouveau à la tête du gouvernement.

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.