Accéder au contenu principal

Espagne: Madrid et les indépendantistes catalans veulent renouer le dialogue

Le Premier ministre espagnol Pedro Sanchez (g) et le leader régional catalan Quim Torra au Palau de la Generalitat à Barcelone, le 6 février 2020.
Le Premier ministre espagnol Pedro Sanchez (g) et le leader régional catalan Quim Torra au Palau de la Generalitat à Barcelone, le 6 février 2020. REUTERS / Albert Gea

À Barcelone, le président du gouvernement espagnol Pedro Sanchez s'est réuni avec le président catalan Quim Torra pour rétablir le dialogue entre Madrid et le gouvernement indépendantiste et résoudre le conflit politique installé depuis 2017 avec la convocation du référendum illégal d'indépendance.

Publicité

Avec notre correspondante à Barcelone Élise Gazengel

Pour la première fois depuis qu'il a été investi président du gouvernement espagnol en janvier, Pedro Sanchez a rencontré le président catalan Quim Torra ce jeudi 6 février à midi au Palau de la Generalitat de Barcelone.

L'objectif principal de cette réunion était de rétablir le dialogue entre les deux gouvernements. Chose faite, selon Sanchez qui a aussi annoncé qu'une table des négociations commencera dès ce mois de février : « Je suis conscient que le chemin ne sera ni facile ni rapide, il y a des blessures très profondes. On aura besoin de temps et d'efforts, mais c'est une raison de plus pour commencer au plus vite ce dialogue. »

À lire aussi : Un dialogue est-il possible entre Madrid et la Catalogne?

Face à Sanchez, le président régional n'a pas hésité à évoquer deux grandes revendications : la convocation d'un référendum sur l'indépendance de la Catalogne et la libération des politiques catalans emprisonnés depuis 2 ans. « Sur notre droit à l'autodétermination, le gouvernement espagnol n'a pas bougé et le président Sanchez m'a dit qu'il souhaite conserver un gouvernement régional et je n'ai pas eu de réponse sur la fin de la répression », a affirmé Quim Torra.

Les deux présidents ont tenu à souligner leur bonne entente et le rétablissement du dialogue, reste à savoir lequel cédera aux exigences de l'autre lors des négociations qui devraient débuter ce mois de février.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.