Accéder au contenu principal

L’UE ajoute quatre nouveaux pays sur sa liste noire des paradis fiscaux

Les drapeaux de l’UE flottent au siège de la Commission européenne à Bruxelles. (image d'illustration)
Les drapeaux de l’UE flottent au siège de la Commission européenne à Bruxelles. (image d'illustration) REUTERS/Yves Herman

L'Union européenne ajoute quatre nouveaux pays à sa liste noire des paradis fiscaux. La Turquie, malgré ses engagements, échappe à cette mesure.

Publicité

Deux semaines après le Brexit, les Îles Caïmans, territoire britannique d'Outre-Mer, passent sur la liste noire européenne des paradis fiscaux. Ils y figureront en compagnie des Seychelles, des Palaos et de huit autres territoires ou juridictions. Le Panama, qui avait été retiré de la liste en 2018 y revient une nouvelle fois. Faute d'avoir fait des progrès en matière d'échange automatique d'informations.

La Turquie n'a toujours pas mis en place ces mesures, malgré ses engagements, mais elle échappe à la liste noire. Les Européens ont décidé de laisser un peu plus de temps au gouvernement de Recep Tayyip Erdogan, alors que les relations entre la Turquie et Bruxelles ne cessent de se détériorer depuis le putsch manqué de 2016 dans ce pays.

La liste noire européenne a été mise en place en 2017 à la suite de plusieurs scandales, dont les Panama Papers et LuxLeaks, afin de mieux lutter contre l'évasion fiscale. Toutefois, les sanctions à l'encontre des pays qui y figurent sont limitées. Les mauvais élèves risquent tout au plus le retrait des fonds européens qu'ils auraient pu normalement recevoir.

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.