Accéder au contenu principal

Macron «impatient» face au manque de réponse allemande sur les défis européens

Le président français, Emmanuel Macron, lors de la 56e conférence sur la sécurité de Munich.
Le président français, Emmanuel Macron, lors de la 56e conférence sur la sécurité de Munich. CHRISTOF STACHE / AFP

Lors de la 56e conférence sur la sécurité de Munich, ce samedi 15 février, Emmanuel Macron, s'est dit « impatient » face au manque de réaction allemande sur l'Europe et ses projets de réformes de l'Union européenne.

Publicité

« Je n'ai pas de frustrations, j'ai des impatiences », a dit le président français lors de la conférence sur la sécurité de Munich, en appelant à « des réponses claires » du couple franco-allemand et de ses partenaires sur les défis européens, face au repli américain et au développement de la Chine.

Nous avons besoin de construire, en cohérence avec l'Otan...

Lors de sa prise de parole ce samedi 15 février, Emmanuel Macron a précisé que la clé dans les prochaines années est d'« aller beaucoup plus vite sur les éléments de souveraineté au niveau européen », comme la défense. Il souhaite donner une nouvelle dynamique à l'aventure européenne face au scepticisme croissant des opinions.

Le couple franco-allemand en attente de réponses

Entre l'Allemagne et la France, « nous avons une histoire d'attente de réponses » qui ne viennent pas sur les projets européens, a regretté le président français, faisant référence à des propositions dans le passé de responsables politiques allemands pour relancer le projet de construction européenne, auxquelles la France n'avait pas non plus répondu.

Aujourd'hui, la France se plaint souvent du peu de réactions de la chancelière allemande, Angela Merkel, aux propositions d'Emmanuel Macron pour faire de l'Union européenne une Europe « puissante » et souveraine.

Les relations entre le chef de l'État français et la chancelière en ont été dégradées ces derniers mois. Angela Merkel, en fin de mandat est peu tentée par de grandes initiatives dans ce domaine, alors que Paris souhaiterait que l'Allemagne s'implique davantage en matière de défense européenne.

Le couple franco-allemand est également en désaccord en ce qui concerne les dépenses publiques : Emmanuel Macron plaide pour une augmentation de ces dépenses alors que l'Allemagne défend une rigueur budgétaire.

(avec AFP)

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.