Accéder au contenu principal

Allemagne: douze hommes arrêtés en lien avec le terrorisme d'extrême droite

En Allemagne, douze personnes interpellées dans le cadre d'un projet d'attentat d'extrême droite.
En Allemagne, douze personnes interpellées dans le cadre d'un projet d'attentat d'extrême droite. INA FASSBENDER / AFP

La menace du terrorisme d'extrême-droite augmente en Allemagne. Des perquisitions en fin de semaine dernière ont débouché sur l'arrestation d'une douzaine d'hommes suspectés de préparer des attentats contre des étrangers.

Publicité

De notre correspondant à Berlin, Pascal Thibaut

La radicalisation de personnes qui ne sont pas membres de groupuscules d'extrême-droite augmente. Les dernières révélations dans la presse allemande sur ce dossier sont inquiétantes. Dix hommes attaquant en même temps des mosquées dans dix régions différentes. Autant d’attentats qui devaient provoquer des réactions violentes de la communauté musulmane et déboucher sur une guerre civile larvée.

Les échanges sur internet de la cellule terroriste d’extrême-droite qu’ont révélé des médias allemands, ce dimanche 16 février au soir, illustrent le danger d’une radicalisation nouvelle. Ce ne sont plus des néo-nazis connus depuis longtemps qui ont été interpellés vendredi matin à la suite de perquisitions dans treize lieux répartis sur cinq États régionaux.

Des personnes encore inconnues des autorités se contactent sur le net, se radicalisent et comme dans le cas présent envisagent concrètement de passer à l’action, ce que la police redoutait. Elle surveillait le groupe depuis l’automne grâce à un informateur qui en faisait partie.

Les perquisitions menées ont permis de retrouver de nombreuses armes, des grenades, de nombreux couteaux. Cette radicalisation inquiète les autorités. Le nombre de personnes d’extrême-droite qualifiées de dangereuses car pouvant se livrer à des actes de violence a augmenté.

L’an passé, un élu pro-migrants a été abattu. En octobre, un extrémiste de droite attaquait la synagogue de Halle. Un procès se déroule actuellement à Dresde contre huit néonazis accusés d’avoir planifié des attentats contre des étrangers et des responsables politiques.

►À lire aussi : L’extrême-droite et les populismes, vers le reflux en Europe ?

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.