Accéder au contenu principal

Coronavirus: Vladimir Poutine annonce un plan de soutien aux médecins et à l'économie

Le président russe a fait ces annonces lors d'un entretien en visioconférence avec les gouverneurs des régions russes, mercredi 8 avril 2020.
Le président russe a fait ces annonces lors d'un entretien en visioconférence avec les gouverneurs des régions russes, mercredi 8 avril 2020. Sputnik/Alexei Druzhinin/Kremlin via REUTERS

Les prochaines semaines seront « cruciales » dans la lutte contre le coronavirus, a déclaré ce mercredi 8 avril Vladimir Poutine. Alors que le pays a enregistré un millier de nouveaux cas au cours des dernières 24 heures, le président russe a annoncé toute une série d’aides financières aux médecins, aux entreprises et aux particuliers.

Publicité

Avec notre correspondant à Moscou, Daniel Vallot

Pour la première fois depuis le début de l’épidémie, les premiers mots de Vladimir Poutine sont adressés aux médecins. Ce sont eux qui sont en première ligne,  déclare le président russe, il faut donc les soutenir financièrement avec des primes allant de 300 à 1 000 euros, au cours actuel du rouble.

« Nous allons introduire cette prime pour tous ceux qui travaillent directement avec les patients et qui risquent leur santé à chaque instant. Les médecins toucheront une prime de 80 000 roubles par mois, et le personnel médical touchera de 25 000 à 50 000 roubles », a précisé le président russe.

Selon les statistiques, un médecin gagne en moyenne 80 000 roubles par mois en Russie, un infirmier 30 000 et un ambulancier 50 000, mais il existe de grandes disparités selon les régions.

Vladimir Poutine évoque également la bataille qui s’annonce sur le front économique. Avec de nouvelles mesures de soutien aux entreprises, ainsi qu’aux travailleurs privés d’emploi et de salaire.

« Les prochaines semaines seront déterminantes, et nous aurons besoin de mobiliser toutes nos ressources. Mais je souligne que pour cela, nous avons tout ce qu’il faut : une dette publique minime, des réserves solides accumulées ces dernières années… Enfin nous avons l’expérience des crises que nous avons surmontées par le passé. »

Plutôt en retrait depuis le début de l’épidémie, Vladimir Poutine a visiblement décidé de se mettre en avant, et adopte un ton beaucoup plus grave et solennel. « Je comprends votre lassitude et les difficultés financières de chacun d’entre vous, conclut le président russe. Mais désormais, nous n’avons pas d’autre choix. »

La Russie compte 8 672 cas de coronavirus officiellement recensés, rapporte l'AFP, et déplore 63 morts. La tendance s'est accélérée ces derniers jours, avec quelque 1 000 cas supplémentaires mercredi.

À lire aussi : L'état du monde face à la pandémie le mercredi 8 avril

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.