Accéder au contenu principal

Coronavirus: le bilan des décès pourrait être largement sous-estimé en Italie

Contrôle médical à l'entrée de l'hôpital Spedali Civili à Brescia, en Italie, le 3 mars 2020.
Contrôle médical à l'entrée de l'hôpital Spedali Civili à Brescia, en Italie, le 3 mars 2020. REUTERS/Flavio Lo Scalzo

Combien de victimes le Covid-19 a-t-il réellement fait en Italie ? Sans doute beaucoup plus que ce qu’indiquent les chiffres officiels. Pour la protection civile, en tout, 32 330 personnes seraient mortes à cause du coronavirus dans la péninsule. Des données peu fiables, selon la sécurité sociale qui annonce, elle, près de 20 000 victimes en plus pour les mois de mars et avril.

Publicité

De notre correspondante à Rome,

En mars et avril, le taux de mortalité en Italie a battu des records. Bien supérieurs aux moyennes enregistrées depuis cinq ans.

Aux chiffres officiels de la protection civile, il faut ajouter près de 20 000 personnes dont tout laisse à croire qu’elles sont mortes, chez elles, sans dépistage, soit à cause du coronavirus lui-même, soit à cause d’autres pathologies qui n’ont pas pu être soignées en raison de l’encombrement des hôpitaux.

Un phénomène très concentré au nord du pays, là où justement la crise du coronavirus s’est concentrée, là où l’on a vu les hôpitaux saturés. On y retrouve 84% de ces victimes sorties des radars du monde hospitalier.

À lire aussi : Coronavirus: le calvaire de l’Italie, qui a perdu tant de grands-parents

Pour évaluer donc la facture humaine de l’épidémie, la sécurité sociale prend en compte l’ensemble des décès enregistrés durant la période qui dépasse la moyenne saisonnière.

C’est un mode de calcul nouveau, difficilement comparable avec les données retenues jusqu’ici. D'ailleurs, l’administration relativise ses estimations : pour  vraiment mesurer l’impact du Covid-19, dit-elle, il faudra attendre soit un vaccin, soit l’éradication complète de la maladie.

 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.