Accéder au contenu principal

Le Royaume-Uni va imposer une quatorzaine aux voyageurs arrivant de l'étranger

La ministre de l'Intérieur britannique Priti Patel au 10 Downing Street le 22 mai 2020.
La ministre de l'Intérieur britannique Priti Patel au 10 Downing Street le 22 mai 2020. ndrew Parsons/10 Downing Street/Handout via REUTERS

Le Royaume-Uni va imposer à partir du 8 juin 14 jours de quarantaine stricte à tout voyageur en provenance de l’étranger pour limiter la propagation du coronavirus. Tous les passagers arrivant par avion, ferry ou Eurostar devront avoir rempli une fiche indiquant leur lieu de résidence pendant leur isolement. Mais cette mesure provoque un vif débat dans le pays.

Publicité

Avec notre correspondance à Londres,

Le gouvernement défend cette quatorzaine controversée, assurant qu’elle est destinée à éviter un « second pic dévastateur », et promet qu’elle sera réexaminée toutes les trois semaines. Les Britanniques pourront s’isoler chez eux, les visiteurs devront, eux, prendre leurs dispositions ou loger à leurs frais dans un lieu proposé par le gouvernement.

Par ailleurs, ces voyageurs devront se rendre sur leur lieu de confinement en transport privé et ne pas emprunter les transports publics ou un taxi. Les autorités procèderont à des contrôles aléatoires avec à la clef, des amendes de 1 000 livres, voire l’expulsion du pays pour les contrevenants, a détaillé la ministre de l’Intérieur Priti Patel .

Des exemptions sont prévues notamment pour les transporteurs routiers, les personnels soignants ou les travailleurs agricoles saisonniers ainsi que les passagers arrivant d’Irlande et des petites îles anglo-normandes. En revanche aucune exception n’est pour l’instant prévue pour les voyageurs arrivant de France contrairement à ce que les deux pays avaient laissé entendre.

Mais ces mesures provoquent beaucoup de remous : certains demandent pourquoi cette quatorzaine n’a pas été mise en œuvre plus tôt. A l’inverse, les responsables du secteur aérien et touristique sont, eux, furieux. Ils préviennent que cette mesure ne va faire qu’empirer leur situation, et estiment surtout qu’il sera impossible de faire respecter par tous cette quarantaine.

La France mécontente

À Paris, le mécontentement est palpable ce vendredi soir. La France « regrette la décision du gouvernement britannique » d'instaurer une quarantaine obligatoire pour les voyageurs arrivant au Royaume Uni et se dit « prête à mettre en place une mesure de réciprocité », fait savoir le ministère de l'Intérieur. 

En France, on voit en tout cas dans la décision du gouvernement britannique bien plus qu'une simple mesure sanitaire pour lutter contre le Covid-19. En plein Brexit, Boris Johnson pourrait être tenté de démontrer que la Grande-Bretagne reprend le contrôle de ses frontières.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.