Accéder au contenu principal
Reportage

Coronavirus: situation étonnante à Saint-Gingolph, à la frontière franco-suisse

La frontière franco-suisse fermée le 5 avril 2020 (image d'illustration).
La frontière franco-suisse fermée le 5 avril 2020 (image d'illustration). Fabrice COFFRINI / AFP

Un restaurant ouvert d'un côté de la rue, fermé de l'autre, juste parce que le confinement n'est pas le même à quelques mètres de distance. La situation peut étonner. C'est pourtant celle qui prévaut à Saint-Gingolph. Depuis trois semaines, les restaurateurs français du village regardent avec philosophie les terrasses pleines de leurs collègues suisses et espèrent pouvoir connaître le même succès dès qu'ils pourront rouvrir. 

Publicité

De notre correspondantà Genève, Jérémie Lanche

Gregory n'a pas vraiment le temps de parler. Et pour cause, ce serveur au restaurant Le Rivage, du côté suisse de Saint-Gingolph, doit composer avec une terrasse quasi-pleine. Changement de décor à quelques mètres à peine. Du côté français du village. Jimmy tient la Crêperie du lac. Mais la vente à emporter n'a pas le succès escompté.

« On n'a eu aucune commande aujourd'hui, on a ouvert juste pour dire que l'on est là, déplore le restaurateur. Après, c'est vrai que puisque notre clientèle est plutôt suisse, c'est vrai que des journées à zéro il y en a eu ».

Géraldine Pfliegler est la maire de la commune française de Saint-Gingolph. Plus que l'ouverture des restaurants côté français, c'est l'ouverture de la frontière qu'elle attend avec impatience. 

« Le fait que la frontière soit fermée fait qu'il y a globalement moins de gens qui passent dans le village, explique-t-elle. Tant côté suisse que côté français, on attend la réouverture de la frontière parce qu'en plus, le fait que l'on soit un peu dans un cul-de-sac côté France, il y a aussi moins de Français qui passent pour venir passer un bout d'après-midi côté suisse et c'est vrai que l'on se languit du 15 juin »

De l'impatience, mais pas de ressentiment entre Français et Suisses, assure t-on. Les habitants de Saint-Gingolph ont d'ailleurs l'autorisation de traverser la frontière comme ils le souhaitent . Une manière de continuer à faire tourner l'économie locale.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.