Accéder au contenu principal

Coronavirus: la Suède va ouvrir une commission d'enquête sur sa gestion de la crise

Des Suédois profitent du beau temps le 30 mai 2020 dans un parc de Stockholm. Le pays n'a connu aucune mesure de confinement.
Des Suédois profitent du beau temps le 30 mai 2020 dans un parc de Stockholm. Le pays n'a connu aucune mesure de confinement. TT News Agency/Henrik Montgomery via REUTERS

Les autorités suédoises ont choisi de ne pas confiner la population, et cette décision était supportée récemment par un large consensus. Mais c’est fini. Lundi 1er juin, sous la pression de l’opposition, le Premier ministre Stefan Löfven a dû se résoudre à lancer une commission d’enquête avant l’été.

Publicité

Avec notre correspondant à Stockholm, Frédéric Faux

Stefan Löfven avait évoqué une commission d’enquête à la fin de l’épidémie, pour ne pas interférer avec l’urgence sanitaire. Mais il a dû céder sous la pression de l’opposition, gauche et droite réunies.

Car depuis quelques semaines, le consensus sur la lutte contre le coronavirus se fissure. Des Suédois commencent à manifester dans les rues. Les sondages sont en berne, et ce sont les partis politiques, maintenant, qui se rebellent.

Dès cet été, cette commission analysera donc la façon dont la crise a été gérée. Avec ses succès, comme le fait d’avoir laissé les écoles ouvertes et d’avoir préservé l’économie. Mais aussi avec ses échecs, et parmi eux ce taux de mortalité qui ne cesse de grimper et a rejoint maintenant celui de la France.

L’une des causes pourrait être le non confinement de la population, mais aussi la façon dont ont été traitées les personnes âgées, qui sont souvent mortes en maison de retraite, sans avoir été admises en hôpital.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.