Accéder au contenu principal
France / Energie

Total affiche des bénéfices records et répond aux critiques

Les résultats du groupe Total sont les meilleurs depuis ceux de l'exercice 2008.
Les résultats du groupe Total sont les meilleurs depuis ceux de l'exercice 2008. Craig Ritchie/Getty Images

Grâce à l'envolée des prix du brut en 2011, Total enregistre plus de 12 milliards d’euros de bénéfices. Les résultats annoncés ce vendredi 10 février représentent le meilleur exercice de Total depuis 2008. Christophe de Margerie, le PDG du groupe a tenu à anticiper les critiques en annonçant que cette année, contrairement à l'année dernière, le groupe paierait l'impôt sur les sociétés. Des résultats qualifiés d'« insolents » par certains membres de la classe politique.

Publicité

Les prix de l’or noir permettent à Total d’engranger des bénéfices records. Plus de douze milliards d’euros et ce malgré une baisse de la production du groupe, liée notamment au conflit en Libye, ainsi qu’aux difficultés liées à ses activités de raffinage. Anticipant d’éventuelles critiques sur les profits du groupe pétrolier français, son président directeur général, Christophe de Margerie a tenu à souligner que la contribution de Total à l'emploi et aux finances publiques en France s'élève à plus d'1 milliard d'euros d'impôts. Cette année Total paie à nouveau l'impôt sur les sociétés en France car son activité est redevenue bénéficiaire. « Mais sur ses activités à l'étranger, répète Christophe de Margerie, Total n'a pas à être taxé en France ».

L'Afrique reste la première zone de production de Total et la part de l'Afrique va continuer à progresser, selon Yves-Louis Darricarrère, le directeur exploration et production du groupe pétrolier français .Total a en effet multiplié les découvertes récemment en Afrique de l'Ouest. Le groupe constitue aussi un nouveau pôle en Afrique de l'Est.

Ces chiffres records du groupe Total n’ont pas manqué de susciter des réactions. Notamment celle du candidat du Front de gauche à l'élection présidentielle française, Jean-Luc Mélenchon : il a appelé à la nationalisation du géant pétrolier considérant que « cet argent cumulé sur le dos des Français… est une offense odieuse face aux salariés sacrifiés de la raffinerie de Dunkerque ». Il a aussi souligné le fait que Total ne paie que 2,4% d’impôt sur les sociétés en France. Christian Estrosi, l’ex-ministre de l’Industrie et député UMP a formulé les mêmes reproches.

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.