Accéder au contenu principal
France

Gérard Depardieu rend son passeport français

Gérard Depardieu (C), entouré de commerçants à Estaimpuis, en Belgique, le 12 décembre 2012.
Gérard Depardieu (C), entouré de commerçants à Estaimpuis, en Belgique, le 12 décembre 2012. AFP / PHILIPPE HUGUEN

Dans une lettre ouverte adressée à Jean-Marc Ayrault que publie Le Journal du dimanche daté du 16 décembre 2012, Gérard Depardieu, figure du cinéma français, annonce rendre son passeport. Il répond ainsi aux propos du Premier ministre, Jean-Marc Ayrault, qui avait qualifié «d’assez minable» la décision de l’acteur d’élire domicile à Néchin, en Belgique. Un pays réputé pour sa fiscalité avantageuse envers les plus nantis. « C’est une sorte de déchéance que je trouve dommageable », a réagi pour sa part ce dimanche Michel Sapin, le ministre du Budget, invité du Grand Rendez-vous Europe 1- i>Télé/Le Parisien-Aujourd'hui en France. Gérard Depardieu se serait pour sa part renseigné sur la procédure à suivre pour obtenir la nationalité belge.

Publicité

Il a fallu quatre jours à Gérard Depardieu pour riposter aux propos de Jean-Marc Ayrault. Et cette réplique prend la forme d’une lettre ouverte publiée dans Le JDD de ce dimanche 16 décembre. Ulcéré d’avoir été « injurié » sur son exil fiscal, l’homme aux 170 films et aux deux Césars reprend à son compte le qualificatif utilisé par le Premier ministre pour commenter le départ de l’acteur à Néchin, un petit village de Belgique, refuge des exilés fiscaux.

« C’est une grande star, tout le monde l’aime comme artiste. Mais se mettre de l’autre côté de la frontière, il y a quelque chose d’assez minable, tout ça pour ne pas payer d’impôt », avait lancé le chef du gouvernement, invité dans « Les 4 vérités»  sur France2, le mercredi 12 décembre.

« Minable, vous avez dit minable ? Comme c’est minable ! », lui répond Gérard Depardieu dans Le JDD, reprenant à son compte une réplique de Louis Jouvet dans le film « Drôle de drame » (« Bizarre, vous avez dit bizarre ? Comme c’est bizarre ! »).

Gérard Depardieu annonce ainsi rendre son « passeport et renoncer à la sécurité sociale dont je ne me suis jamais servi ». Il rappelle avoir commencé à travailler à 14 ans, s’être toujours acquitté de ce qu’il devait et déclare avoir payé, en 2012, 85% d’impôt sur ses revenus. En 45 ans, affirme-t-il, il s'est acquitté de 145 millions d’euros. Il insiste sur le fait qu’il est aussi un entrepreneur qui fait travailler 80 personnes.

« Tout ceux qui ont quitté la France n’ont pas été injuriés comme je le suis », poursuit l’acteur qui n’est « ni à plaindre, ni à vanter », mais qui demande simplement à « être respecté ».

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.