Accéder au contenu principal
France / Allemagne

D-Day: émotion au cimetière militaire allemand de La Cambe

Des étudiantes allemandes nettoient les croix du cimetière militaire allemand de La Cambe, en Normandie.
Des étudiantes allemandes nettoient les croix du cimetière militaire allemand de La Cambe, en Normandie. MYCHELE DANIAU / AFP

La commémoration du débarquement de juin 1944 a suscité en Normandie le fort engouement d'un public de tout âge, reconnaissant et prêt à prendre le relais pour transmettre la mémoire de l'événement avant que ne disparaissent les derniers témoins de la Seconde Guerre mondiale. Venus souvent pour plusieurs jours assister aux cérémonies entamées dès mercredi et qui doivent se poursuivre jusqu'à ce dimanche 8 juin, plus d'un million de visiteurs a débarqué en Normandie. Certains se sont recueillis au cimetière allemand de La Cambe.

Publicité

Avec notre envoyé spécial en Normandie,

Comme les autres sites de la région, ce cimetière accueille des touristes de tous les horizons. Mais dans des proportions nettement moins grandes, les visiteurs y sont dix fois moins nombreux qu’au cimetière américain de Colleville-sur-mer.

Dix fois moins de visiteurs, mais deux fois plus de tombes : plus 21 000 soldats reposent là. Monique, une visiteuse, confie : « C’est toujours aussi émouvant quelque soit le cimetière. Ça vous prend là. C’est terrible de voir des choses comme ça ». En regardant toutes ces sépultures, Monique ne peut retenir une larme. Pour elle, c’est là une trace de plus de l’horreur que fut la Seconde Guerre mondiale.

« La douleur n'a pas de nationalité »

Et c’est bien ce message universel que le conservateur du cimetière, Lucien Tisserand, veut diffuser : « Rendre hommage, ce n’est pas forcément les considérer comme des héros. D’ailleurs nous le citons dans l’honneur funèbre, que nous célébrons la mémoire de toutes les victimes. La douleur n’a pas de nationalité. Quiconque perd un être cher souffre de la même façon ».

Lucien Tisserand rappelle d’ailleurs que l’Allemagne aussi considère avoir été libérée du nazisme par les troupes alliées et, pour lui, ce cimetière est également une piqûre de rappel de ce que fut ce régime totalitaire.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.