Accéder au contenu principal
France / Corée du Nord

France: inquiétante disparition d'un étudiant nord-coréen à Paris

L’étudiant nord-coréen disparu est le fils d'un proche déchu du dictateur Kim Jong-un, ici à Pyongyang, le 21 novembre 2014.
L’étudiant nord-coréen disparu est le fils d'un proche déchu du dictateur Kim Jong-un, ici à Pyongyang, le 21 novembre 2014. REUTERS/KCNA

En France, une enquête a été ouverte ce vendredi 21 novembre sur la disparition d'un étudiant nord-coréen scolarisé à Paris. Une disparition qui pourrait être liée aux purges menées depuis un an par le régime de Pyongyang.

Publicité

Han a disparu. Cet étudiant nord-coréen, inscrit à l'école d'architecture de la Villette à Paris, n'a plus donné signe de vie depuis plusieurs jours. Mercredi dernier, Yonhap, une agence de presse sud-coréenne, a sonné l'alarme. Une annonce prise très au sérieux par le parquet de Paris qui a immédiatement confié l'enquête à la brigade de répression de la délinquance aux personnes.

Une disparition qui pose plus particulièrement questions, car cet étudiant n'est pas n'importe qui. Sa famille appartenait au premier cercle du pouvoir. Toujours selon l'agence de presse sud-coréenne, le père de ce jeune homme était même très proche de Jang Song-thaek, longtemps considéré comme le numéro deux du régime.

Jang Song-thaek, finalement exécuté en décembre 2013 pour trahison, était l’oncle et le mentor du dirigeant Kim Jong-un. Et il semblerait que le père du jeune disparu ait lui aussi été visé par les purges.

L'agence de presse sud-coréenne indique qu'avant de disparaitre, Han a été pris en charge par des agents nord-coréens envoyés à Paris, il aurait même tenté de s'échapper alors qu'on l'emmenait à l'aéroport. Depuis nul ne sait ce qu'est devenu Han.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.