Accéder au contenu principal
France

Au Congrès du FN, Marine Le Pen attaque Hollande et Sarkozy

A Lyon, Marine Le Pen s'est réjouie d'avoir face à elle un Nicolas Sarkozy qu'elle juge affaibli.
A Lyon, Marine Le Pen s'est réjouie d'avoir face à elle un Nicolas Sarkozy qu'elle juge affaibli. REUTERS/Robert Pratta

Le Front national tenait ce week-end son XVe congrès à Lyon. Seule candidate, Marine Le Pen a été réélue à sa propre succession. Lors de son discours, la présidente du FN s’est en pris à François Hollande et Nicolas Sarkozy.

Publicité

Avec notre envoyé spécial à Lyon, Pierre Firtion

Et si la bataille de 2017 venait de commencer ce dimanche ? Nicolas Sarkozy rêve de représenter la droite à l’élection présidentielle. Marine Le Pen a donc ciblé à plusieurs reprises l’ancien chef de l’État. D’abord au sujet d’une de ses promesses, celle d’instituer des référendums s’il était élu en 2017. « Souvenez-vous qu’il a supprimé de la Constitution française l’exigence d’un référendum pour tout nouvel élargissement de l’Union européenne, a-t-elle lancé. Et il ose encore, toute honte bue, venir parler de référendum ! »

Nouvelle pique quelques minutes plus tard. « L’argent de pays qui soutiennent le fondamentalisme coule à flot. On fait de l’UOIF, l’organisation islamiste de France parrainée par Nicolas Sarkozy, l’interlocuteur privilégié – quand même – de l’État. »

Pour Marine Le Pen, le bilan de l’ancien chef de l’État et celui de son successeur sont tout simplement catastrophiques. « Messieurs Sarkozy et Hollande, vous avez tout raté ! Messieurs Sarkozy et Hollande, il vous a été confié un trésor, la France ; un diamant, son peuple ; et vous avez abîmé l’un et abandonné l’autre », a-t-elle dénoncé. Considérant qu’il avait été mal élu, Marine Le Pen a jugé que Nicolas Sarkozy était désormais un adversaire affaibli. « C’est une bonne nouvelle », s’est-elle réjouie aussitôt.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.