Accéder au contenu principal
France

Conférence nationale du handicap: l’accessibilité encore délaissée

Les femmes handicapées ne représentent que 2 % de tous les travailleurs français.
Les femmes handicapées ne représentent que 2 % de tous les travailleurs français. DR

La 3e conférence nationale du handicap s’est tenue jeudi 11 décembre à l’Élysée. Sous les ors de la République, 200 personnes - responsables d’associations, d’établissements d’accueil et représentants du gouvernement - ont fait le bilan de la politique française du handicap de ces trois dernières années. En concluant la conférence, le chef de l’Etat, François Hollande a annoncé une série de nouvelles mesures, dont la plus importante concerne la création d’une centaine d’unités en milieu ordinaire pour les enfants handicapés. Mais les associations, elles, sont restées sur leur faim.

Publicité

L’inclusion, c’est le mot-clé des aspirations des quelque 10 à 12 millions de personnes handicapées en France. Elles veulent vivre comme les autres, pouvoir travailler, se former, se soigner, avoir accès aux services, bâtiments publics et loisirs.

Les engagements du président François Hollande ne les ont convaincues qu’à moitié. Alain Rochon se déplace en fauteuil roulant. Depuis plus d’un an, il est le président de l’association des paralysés de France. « Nous n’attendions pas des mesures sensationnelles. On sait bien que les caisses ne sont pas très remplies. Mais j’attendais peut-être un peu plus d’ambition », confie-t-il.

Même s’il concède que dans le domaine de la santé et de l’éducation sont des secteurs qui progressent bien, il reste néanmoins partagé. « Pour le reste, je n’ai pas noté de mesures véritablement nouvelles qui puissent nous faire espérer, regrette Alain Rochon. Sur l’accessibilité, les gens comme moi attendaient un discours un peu plus ferme, donc je reste sur une impression d’une matinée sympathique, mais qui ne va pas changer fondamentalement ma vie de demain. »

La prochaine conférence nationale du handicap aura lieu l’année prochaine. Sur la décision de François Hollande, cette instance se réunira désormais tous les ans et non plus tous les trois ans.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.