Accéder au contenu principal

Fin de vie: les députés Leonetti et Claeyes remettent leur rapport

Le débat sur l'euthanasie donne régulièrement lieu à des controverses en France et en Europe.
Le débat sur l'euthanasie donne régulièrement lieu à des controverses en France et en Europe. Getty Images

Cela faisait partie des engagements de campagne du candidat Hollande. En 2012, il avait promis qu'une personne majeure en phase avancée ou terminale d'une maladie incurable « puisse demander dans des conditions strictes et précises à bénéficier d'une assistance médicalisée pour terminer sa vie dans la dignité ». Deux parlementaires, Alain Claeys (PS) et Jean Leonetti (UMP), doivent remettre aujourd'hui au Premier ministre un rapport appelé à devenir un projet de loi sur la fin de vie, réformant ainsi la loi Leonetti, rédigée en 2005 et toujours en vigueur.

Publicité

Dans le projet de réexamen de la loi Leonetti de 2005, Alain Claeys et Jean Leonetti parlent pour la première fois d'aide à mourir mais refusent les termes de d'euthanasie et de suicide assisté.

Ils proposent la possibilité d'un endormissement profond à l'aide de produits sédatifs jusqu'au décès, il s'agit du principe d'aider à mourir et non plus de laisser mourir. Mais les opposants à ce projet de loi, comme Hélène Vicard, du collectif Soulager mais pas tuer, dénoncent une euthanasie masquée.

« Si une loi ouvre la porte, on ne sait pas ce que cela va donner par la suite. On le voit en Belgique : il y a eu une autorisation d'euthanasie que dans certains cas, et maintenant cela sétend aux enfants, aux personnes qui n'ont plus envie de vivre, aux prisonniers même. »

Jean-Luc Roméro, président de l'association Mourir dans la dignité, répond à ces inquiétudes : « Quand on parle de cette question, ce n'est pas pour aider un petit jeune qui a un chagrin d'amour ou quelqu'un qui a une dépression nerveuse. Il s'agit de personnes qui ont soit des maladies incurables, soit des souffrances insupportables que rien ne peut soulager. Qu'est-ce qu'on dit à ces gens-là ? Quel principe supérieur dans une démocratie laïque oblige quelqu'un à vivre sa vie jusqu'à la dernière seconde s'il ne le souhaite plus et si ses souffrances sont insupportables? »

Annoncé à plusieurs reprises, un nouveau texte de loi devrait être déposé en mars 2015.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.