Accéder au contenu principal
France

Elections départementales: les points chauds du second tour

Philippe Lottiaux, candidat Front National dans le Vaucluse, un département convoité par le parti d'extrême-droite.
Philippe Lottiaux, candidat Front National dans le Vaucluse, un département convoité par le parti d'extrême-droite. AFP PHOTO / BERTRAND LANGLOIS

Le Front national remportera-t-il pour la première fois un département ? La gauche résistera-t-elle finalement à la vague bleue annoncée ? Certains départements seront scrutés à la loupe.

Publicité

Tous les regards convergeront ce soir vers le Vaucluse. Le Parti socialiste conservera-t-il la tête de cette collectivité qu’il dirige depuis 14 ans ? Le Front national a fait de ce département une de ses cibles principales. Le parti d’extrême-droite a réalisé là l’un de ses meilleurs scores dimanche dernier, avec 41% des voix, arrivant en tête dans 11 des 17 cantons, et décrochant même la victoire dès le premier tour dans celui du Pontet. Comment se comporteront les électeurs de droite dans un département où l’UMP est en déroute. Là, réside sans doute la clef du scrutin.

Autre département dans le viseur du Front national : le Gard, le Pas-de-Calais, ou encore l’Aisne, où le FN, là aussi s’est classé premier dimanche dernier. Dans l’Aisne, ce second tour devrait être extrêmement serré entre le FN, le PS et l’UMP.

L’issue du scrutin s’annonce également indécise dans le département de l’Essonne, fief du Premier ministre Manuel Valls, et en Corrèze, terre d’élection de François Hollande. Dans ce dernier département, la droite avait remporté 4 des 19 cantons dimanche dernier.

 → À (RE)LIRE : Départementales: vers une France bleue ?

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.