Accéder au contenu principal
France

Défilé du 1er mai du FN: Jean-Marie Le Pen prié de s’effacer

Jean-Marie Le Pen, le président d'honneur du Front national.
Jean-Marie Le Pen, le président d'honneur du Front national. Reuters / Stephane Mahe

Le 1er mai, c’est la fête du travail mais c’est aussi le traditionnel défilé du Front national pour célébrer Jeanne d'Arc. Un 1er mai un peu particulier cette année, alors que la brouille entre Jean-Marie Le Pen et sa fille Marine Le Pen n'est toujours pas soldée.

Publicité

C'est son grand retour, sa première apparition publique depuis la guerre ouverte avec sa fille et depuis son hospitalisation. Jean-Marie Le Pen sera bien au rendez-vous pour célébrer Jeanne d'Arc. Il n'en a manqué aucun, et pour cause : le défilé du 1er mai, tradition frontiste depuis l'entre-deux tours de la présidentielle de 1988, c'est lui.

Mais cette année, tout est fait au FN pour que Jean-Marie Le Pen apparaisse le moins possible sur les photos : privé d'estrade, privé de discours. Marine Le Pen préfère mettre en valeur les nouveaux conseillers départementaux FN. Le père se contentera d'écouter le discours de sa fille au pied de la tribune, place de l'Opéra.

Les hostilités ne sont d'ailleurs pas terminées. La saga Le Pen continue. Privé de l'investiture du parti qu'il avait fondé pour les élections régionales de décembre, Jean-Marie Le Pen est convoqué lundi devant le Bureau exécutif du Front national « réuni en formation disciplinaire » pour répondre de ses récentes déclarations sur les chambres à gaz ou Pétain qui ont mis le feu à la maison Le Pen. Et le feu n'est toujours pas éteint.

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.