Accéder au contenu principal
Paris climat 2015 / Changement climatique

COP 21: les villes veulent peser sur les négociations climatiques

Pendant deux jours, ONG, syndicats et collectivités du monde entier se réunissent à Lyon pour faire entendre leur voix dans la lutte contre le réchauffement climatique.
Pendant deux jours, ONG, syndicats et collectivités du monde entier se réunissent à Lyon pour faire entendre leur voix dans la lutte contre le réchauffement climatique. AFP PHOTO/PHILIPPE DESMAZES

C’est par un temps caniculaire qu’a débuté, ce mercredi 1er juillet à Lyon, le sommet mondial Climat et Territoires. Ce rendez-vous est consacré à la société civile, que l'on entend finalement assez peu lors des grandes messes internationales sur le sujet. Pourtant, la lutte contre le réchauffement climatique passe entre autres par des gestes simples au quotidien.

Publicité

Avec notre envoyée spéciale à Lyon,  Agnès Rougier

A cinq mois du début de la conférence mondiale sur le climat (COP 21) qui se tiendra à Paris fin 2015 et où 195 Etats tenteront de trouver un accord contraignant pour lutter contre le changement climatique, des ONG, des syndicats et les représentants de 400 collectivités du monde entier (70 nationalités), ainsi que les maires des villes engagées pour le climat, se réunissent pendant deux jours pour revendiquer leur participation aux négociations climatiques, eux qui s’estiment en première ligne de l’action contre le réchauffement. L’hôtel de la région Rhône Alpes attend près de 1 000 participants, issus de la société civile.

Au programme : des discussions, des ateliers et des tables rondes autour de thématiques comme l’agriculture et les peuples autochtones, le développement économique et le climat, les transports, ou encore le financement de l’économie bas carbone et l’emploi.

Le rôle de la société civile

Les enjeux de ce sommet mondial sont de trois ordres : mettre en commun les expériences et faire converger les initiatives ; évaluer les actions entreprises pour lutter contre le changement climatique dans les territoires et leur donner une visibilité, en particulier pour les pays en développement ; et enfin, élaborer une méthode pour proposer des amendements à l’accord climat qui devrait être signé à Paris fin 2015.

Le président François Hollande, la ministre de l’Ecologie, Ségolène Royal, et l’organisateur de la COP 21, Laurent Fabius, seront également présents pour écouter les représentants de la société civile. Ils devraient ensuite se faire l’écho des conclusions du sommet auprès des pays parties prenantes de la future COP 21.

Sources de solutions, « les villes doivent être entendues et présentes » dans l'accord mondial sur le climat, négocié par les seuls Etats, expliquait mardi la maire de Paris Anne Hidalgo, qui s'est rendue à Lyon pour participer au sommet.

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.