Accéder au contenu principal
France / climat

Responsable climat à l’ONU: Tubiana bloquée par l'exécutif français

La diplomate Laurence Tubiana (c) bras droit de Laurent Fabius, lors de la COP21 à Paris, le 5 décembre 2015.
La diplomate Laurence Tubiana (c) bras droit de Laurent Fabius, lors de la COP21 à Paris, le 5 décembre 2015. PHILIPPE WOJAZER / AFP

Contre toute attente, Laurence Tubiana ne se portera pas candidate pour diriger la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques (CCNUCC) et succéder à Christiana Figueres, qui quittera ses fonctions le 6 juillet, après deux mandats de trois ans. Cette institution onusienne est l’organe suprême des négociations climatiques. L’ambassadrice française chargée du climat avait préparé sa candidature, mais elle n’a pas eu l’aval de l’exécutif pour la présenter.

Publicité

Laurence Tubiana, c’était la cheville ouvrière de l’accord de Paris sur la lutte contre le réchauffement. Une réussite saluée par son ministre de tutelle Laurent Fabius qui l’avait nommée « championne pour le climat » en janvier dernier.

Sa tâche : veiller à maintenir la mobilisation après la COP21. Une annonce faite dans le cadre très solennel de la cérémonie des vœux au corps diplomatique avec ces mots « elle a l’expertise, les contacts, la légitimité ».

A l’époque déjà, les associations environnementales avaient applaudi, les mêmes qui affichent aujourd’hui leur incompréhension devant la fin de non-recevoir de l’Elysée.

Dans l’entourage de Ségolène Royal on répond « il n y a pas de cabale contre Laurence Tubiana, c’est simplement que la France ne peut pas présider deux conventions sur trois ». Paris, rappelle-t-on, préside déjà la Convention contre la désertification.

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.