Accéder au contenu principal
France / Migrants

Des Ukrainiens convoyaient en voilier des migrants vers le Royaume-Uni

Des migrants quittent leur camp à Calais où ils étaient  installés depuis des semaines dans l'espoir de rejoindre l'Angleterre.
Des migrants quittent leur camp à Calais où ils étaient installés depuis des semaines dans l'espoir de rejoindre l'Angleterre. REUTERS/Pascal Rossignol

Pour traverser les mers, certains migrants se tassent dans des embarcations de fortune, parfois au péril de leur vie. D'autres voies existent tout aussi illégales. C'est le cas de cette filière de passeurs, au mode opératoire plutôt inattendu, que la police française vient de démanteler. Cela se passe en Bretagne, dans l'ouest de la France. Pendant plusieurs mois, ce réseau d'Ukrainiens convoyait des migrants jusqu'au Royaume-Uni sur des voiliers.

Publicité

C'est un trafic auquel même les policiers ne semblaient pas s'attendre. En échange de 6 000 à 7 000 euros, les migrants, des Ukrainiens, passaient en Angleterre sur des voiliers. Des bateaux de plaisance loués dans différents ports français avec à leur bord des passeurs ukrainiens, là encore, qui opéraient en tant que skippers ou co-skippers.

Un procédé inhabituel, répété au moins une vingtaine de fois sur des navires différents, jusqu'à l'acquisition, il y a quelques mois d'un bateau amarré à Saint-Quay Portrieux, petit port breton de 3 000 habitants.

Le réseau avait été repéré dès 2014 par les douaniers. L'année suivante, le contrôle d'un voilier suivi de l'interpellation des migrants à son bord avait refroidi les passeurs.

Quelques mois de discrétion avant une reprise de l'activité clandestine. Jusqu'à ce vendredi et l'interpellation de cinq hommes : deux skippeurs et trois organisateurs présumés. Tous ont été déférés devant un juge ce mardi. Les sept migrants arrêtés à leurs côtés à bord du bateau ont, eux, été finalement relâchés avec une obligation de quitter le territoire français.

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.