Accéder au contenu principal
Culture

Fermeture du musée de l'Erotisme à Paris

Le musée de l'Erotisme à Paris ferme ses portes le 6 novembre 2016.
Le musée de l'Erotisme à Paris ferme ses portes le 6 novembre 2016. Creative commons BY-SA 3.0 Wikimedia/Edal Anton Lefterov

Le musée de l'Erotisme met la clé sous la porte à Paris. Ce petit musée privé du quartier Pigalle fermera définitivement ce dimanche 6 novembre, après la dispersion de sa collection, quelque 2 000 objets coquins vendus aux enchères dans la journée.

Publicité

Un kamasutra indien, d'innombrables phallus en bronze ou en bois d'Afrique, de Thaïlande ou d'ailleurs, un automate musical français de la fin du 18e siècle représentant deux personnages en plein acte sexuel, des poupées russes obscènes, des dessins coquins de Wolinski. Sculptures, gravures érotiques du monde entier... Photos ou publicités des maisons closes des années 1930. Ces quelque 2 000 objets occupaient jusqu'ici les six étages du musée de l'Erotisme à Paris.

Ouvert il y a vingt ans à Pigalle, en plein coeur du quartier chaud de Paris, ce petit musée privé aura depuis attiré des dizaines de milliers de curieux, des touristes en goguette notamment. Mais la fréquentation a baissé, le loyer est devenu trop cher, et aucune autre solution n'a été trouvée pour le réinstaller ailleurs. 

Jo Khalifa, qui avait fondé l'institution avec Alain Plumey, une ancienne star du porno, a donc dû se résoudre à mettre la clé sous la porte et à se séparer de sa collection constituée depuis 30 ans. Il avait commencé par acheter quelques estampes japonaises dans les années 1980. Tout est vendu aux enchères ce dimanche par la très sérieuse maison Cornette de Saint Cyr, à des prix estimés de 30 euros à quelques milliers d'euros.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.