Accéder au contenu principal
Outre-mer

Crise en Guyane: Régions de France réclame plus de moyens pour les outre-mer

Routes bloquées par des poids lourds, barrages en tous genres, la Guyane vit au ralenti depuis le début des mouvements sociaux en mars 2017.
Routes bloquées par des poids lourds, barrages en tous genres, la Guyane vit au ralenti depuis le début des mouvements sociaux en mars 2017. Jody AMIET/AFP

Alors que les manifestations battent leur plein en Guyane, Régions de France – l'association qui regroupe les régions et les collectivités françaises – réclame davantage de moyens pour les outre-mer (Guyane, Guadeloupe, Martinique, La Réunion, Mayotte). Ce mercredi 29 mars, ces élus ont soumis des propositions aux candidats à la présidentielle.

Publicité

Comme tous les territoires utra-marins, la Guyane manque cruellement de sources de revenus. Partout, le diagnostic est sensiblement le même : le chômage – bien plus haut qu'en métropole – progresse. Les jeunes sont peu formés et les perspectives économiques sur place sont faibles.

Du coup, les impôts locaux rapportent peu. Quant à la dotation fournie par l'Etat, elle est au mieux stable, au pire en baisse. Une situation qui oblige les élus de ces collectivités à aller « mendier » dans les ministères. Le terme est de Rodolphe Alexandre, le président de la collectivité territoriale de Guyane. Il a dénoncé ce mercredi « un système semi-colonial ».

L'association Régions de France réclame donc des moyens supplémentaires et notamment la hausse de l'octroi de mer régional – taxe sur les biens importés ou produits sur place spécifique aux outre-mer – ainsi que son extension aux services : les banques et la téléphonie par exemple. Tant pis si cela surenchérit encore plus le coût de la vie déjà supérieur à celui en métropole.

Autre proposition : tirer davantage profit du tourisme en doublant la taxe d'embarquement et en augmentant la taxe de séjour afin que les régions en touchent une partie.

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.